La sublimation selon les constructeurs, avec Olivier Dubarry de Roland DG

Roland innove avec la possibilité pour ses clients d’utiliser, pour la technique de la sublimation, d'autres encres sans perdre la garantie constructeur.

En direct de C !Print, avec Olivier Dubarry, responsable marketing opérationnel chez Roland DG France.

 

Vous venez d’autoriser vos clients à garder leur garantie constructeur pour leurs machines éco-solvant avec des encres de marques concurrentes. Comment vous positionnez-vous, de manière plus générale, sur le marché de la sublimation ?

Olivier Dubarry (Roland) - Pour être précis, nous avons modifié nos conditions de support de manière à ce que nos clients puissent utiliser les encres Sensient et Sawgrass en toute sérénité.

Nous offrons un plus dans le cadre de notre service de maintenance, le service Roland « Textile care » adapté à la technique de la sublimation. 

 

Vous aviez déjà à votre catalogue des produits pour intégrer la sublimation ?

OD - Bien sûr. L’encre de sublimation est un marché extrêmement compétitif. Néanmoins, nos machines s’accommodent parfaitement des contraintes imposées par ce marché.

 

Et dans vos gammes de machines, combien sont en sublimation ?

OD - Pour la sublimation, le plus intéressant, à savoir la laize la plus courante, c’est 1,60 m aujourd’hui. Chez nous, cela concerne trois machines. Pour l’instant. 

 

image_2_400_02

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...