Colère au Monde : pas de courant, pas de journal

Une coupure d'électricité volontaire a paralysé le quotidien.

Les salariés du Monde ont coupé l'électricité durant une heure dans les locaux du Monde et du Monde.fr, un temps suffisant pour retarder le bouclage du quotidien.

Plusieurs journalistes ont fait savoir sur Twitter que le courant avait été coupé.

L'intersyndicale explique dans un communiqué : "fr".

La direction souhaite regrouper tous les salariés des services administratifs et techniques de la SEM, du Monde Interactif (MIA) et de VM Magazines (Télérama, La Vie), soit 300 personnes, au sein d'une filiale autonome. Ce projet excluerait les non-journalistes de la structure juridique du groupe.

Ce regroupement signifie pour l'intersyndicale "Les employés, cadres et ouvriers de la Société éditrice du Monde (SEM) sont mobilisés contre un projet de filialisation des fonctions groupe que veut mettre en place la direction du Monde début 2015"//platform.twitter.com/widgets.js"une remise en cause des conventions collectives de la presse, de leurs droits de salariés, de tout ce qui fait leur attachement à notre maison commune″.

Antonin Sabot, secrétaire du CE du MIA et membre de l'intersyndicale, a posté sur son compte Twitter que le journal daté samedi dimanche devrait être distribué en province et aux abonnés, mais pas aux kiosques parisiens.

Et il a posté ce message, effacé depuis du compte Facebook du Monde :

Et voilà, pas de journal cet après-midi, c'est le Facebook du Monde qui le dit pic.twitter.com/W5lCdsERTD

— Antonin Sabot (@antonin) 26 Septembre 2014


Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...