Komori mise sur le marché asiatique

Komori a créé une filiale à Singapour pour desservir le marché asiatique.

Le constructeur japonais de presse offset Komori a racheté les parts de KMLink, son distributeur à Singapour, et a créé la filiale Komori Asie du Sud.

Le groupe Komori est parti d'un constat simple. Dans les économies avancées, les marchés matures et l’expansion des médias numériques limitent le potentiel de croissance. Par contre les marchés de la Chine, de l’Inde et des pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) présentent, avec l’augmentation de leur population et l’expansion de la consommation, une hausse de la demande d’impression.
Fin de mars 2014, les exportations du japonais représentaient 62 % des ventes, ce qui démontre que "les ventes sont fortement favorables vers les marchés d’outre-mer" explique le constructeur.

Ces marchés asiatiques sont donc "placés au rang de priorité élevée" pour Komori. Une stratégie qui a débuté depuis plusieurs années maintenant, puisque en 2013, Komori ouvrait un site de production en Chine.

Distributeur de la marque nipone à Singapour depuis 2009, KMLink a une solide réputation dans le marché des arts graphiques en proposant des solutions complètes à ses clients, vendant des presses d’impression, mais aussi d’autres produits, comme des consommables.

L’acquisition de KMLink est destinée à l’expansion des ventes de presses en Asie du Sud et au renforcement des services des distributeurs dans les pays voisins de Singapour, mais cette nouvelle entité fonctionnera également comme une plate-forme pour la promotion des systèmes d’impression numérique, une offre de solutions à laquelle Komori consacre beaucoup d’attention.

 

(En photo, le centre de technologie graphique de Komori situé au Japon.) 

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...