Pitney Bowes lance une nouvelle ligne de finition innovante

Cette ligne de finition peut gérer automatiquement la production d'ouvrages reliés et collés à partir de données variables et d'une impression bobine.

Présentée au salon Hunkeler Innovation Days fin février en Suisse, une nouvelle offre de finition de la marque japonaise Horizon est désormais proposée par Pitney Bowes.

Cette ligne de finition est basée sur le "Smart binding system", un système de reliure intelligent. Il est capable aujourd'hui de gérer automatiquement la production d'ouvrages reliés et collés à partir d'une impression feuille ou bobine et à partir de données variables ou non.

Elle permet ainsi aussi bien la production de travaux traditionnels que de documents à données variables, comme des livres à la demande : il est possible d'avoir une pagination et un format différent pour chaque exemplaire imprimé.

Cette ligne de finition intègre une coupe rotative pour séparer les feuilles, deux unités de pliage Horizon AFC 566F pour la réalisation des cahiers jusqu’à 32 pages, un module de regroupement avec unité de pressage et de collage à buse permettant de réunir les cahiers, un convoyeur avec introduction dans le relieur 9 pinces (collage EVA et/ou PUR) et un massicot de coupe trilatérale entièrement robotisé Horizon HT 1000 V.

"On a travaillé sur le maximum d'automatisation afin que l'ensemble des paramètres de transferts du papier, des livres, ne nécessite plus d'intervention manuelle. Hormis le fait de poser les couvertures sur un margeur... sinon tout ce qui est ″réglage mécanique″ pour adapter les formats, les épaisseurs, se fait automatiquement," nous explique Michel Dumarché, directeur commercial de Pitney Bowes.

Par exemple, avec le massicot de coupe trilatérale Horizon HT 1000 V entièrement robotisé, "plus besoin de changer les plaques pour changer de formats." Un système de déplacements motorisés des supports qui s'adaptent par rapport à chaque format permet de ne plus avoir d’arrêt machine pour changer les plaques de découpe.

Une autre innovation de cette ligne est le BBS 40 (book block stacker) : les cahiers sont temporairement assemblés entre eux par des points de colle, ce qui permet de les déplacer mécaniquement et rapidement afin de les placer directement sur le binder.

Michel Dumarché souligne : "On a huit points de contrôle avec des caméras, des lecteurs de marques, qui donnent des informations à la machine pour s'autorégler à chaque changement de job." 

″On s'adapte à la productivité actuelle sur le marché, pas seulement français mais aussi international, qui a tendance à être faible en termes de volumes." 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...