Allez-vous réussir, survivre, ou mourir en 2015 ?

« Allez-vous réussir, survivre ou mourir en 2015 ? », c’est la question que pose Howie Fenton aux imprimeurs américains. Cette même question peut être posée aux imprimeurs européens et français en particulier.

Il n'est pas surprenant, nous dit Howie Fenton que les leaders du secteur se comportent différemment de leurs homologues qui ne rencontrent pas le succès. D'après le rapport InfoTrends réalisé en 2014 intitulé "Production Print Services in North America: Understanding Industry Transformation", les entreprises leaders ont de grands projets pour l'année 2015. En 2015, les leaders du marché s'attendent à :

  • Réduire leurs coûts de fabrication avec des innovations de procédés et des outils logiciels 
  • Introduire davantage de services à forte valeur ajoutée
  • Consacrer davantage de temps et d'attention sur le marketing et les ventes

Et vous, quels sont vos plans pour 2015?  Allez-vous continuer  à imprimer comme d'habitude, ou n’est-il pas temps d'essayer quelque chose de nouveau. Einstein disait : « Le comble de l'absurdité, c'est de répéter les mêmes gestes constamment et de s'attendre à  des résultats différents».

Pourquoi changer?

Le basculement de l’impression sur papier vers des offres numériques s’accélère chez les prestataires d’impression et de services marketing. Ce basculement touche de nombreux marchés, celui de la publicité, des annonces, de l’édition. Même si de nombreuses entreprises continueront à rester viables en vendant les mêmes produits et services, la grande majorité de ces entreprises vont devoir faire évoluer leurs services pour affronter les innovations de rupture qui ont lieu aujourd’hui sur ces différents marchés.

Trois tendances principales, nous dit Howie Fenton, sont à l’origine des transformations radicales qui se sont produites aux États-Unis sur les marchés de l’impression, du marketing et de la publicité. Ceux d'entre nous qui sont dans les industries graphiques depuis un certain temps, ont été témoin d’importantes innovations de rupture au fil des ans, des innovations qui ont transformé radicalement et pour toujours notre industrie. Ces changements ont débuté au début des années 1990 avec les technologies électrophotographiques avec les machines à toner en poudre et celles à toner liquide. Ces nouvelles technologies ont commencé à éroder doucement les marchés de l’impression offset traditionnels. Quelques années plus tard, le jet d'encre noir & blanc est apparu, puis le jet d’encre couleurs perturbant à chaque fois davantage le marché.

Même si le hardware a été la première innovation de rupture, les innovations côté software se sont avérées beaucoup plus perturbatrices pour les acteurs du marché. Peu de temps après que les premiers périphériques numériques aient commencé à apparaître, les produits logiciels au sein de l'industrie ont commencé à intégrer des fonctionnalités au flux de production des imprimeries, à commencer par les outils de traitement PDF, les logiciels de GPAO, puis les applications dédiées au commerce électronique, et plus récemment les applications et les services autour du mobile / smartphone. Le transfert des budgets de la publicité vers Internet et le marketing mobile menace très clairement l’imprimerie de labeur.

Figure 1 : La communication graphique : un marché en transition

Selon le rapport du Pew Research Center intitulé "State of the News Media 2013", toutes les formes traditionnelles de la publicité (TV, radio, presse) sont en baisse, alors que la publicité en ligne et sur mobile est en augmentation. Ce transfert du papier vers le numérique a un impact important pour les imprimeurs de labeur, car une grande partie de leurs commandes est liée à la publicité. Les encarts publicitaires, les catalogues, les affiches en grand format, les imprimés promotionnels sont tous des flux de revenus potentiels pour ces imprimeurs. Pour une meilleure compréhension de ce changement, examinions l’impact de ce transfert sur le secteur automobile.

Un exemple concret : celui des concessionnaires automobiles

Le marché des concessionnaires automobiles a toujours représenté un marché de niche très fructueux pour la presse et les imprimeurs. Or selon un article de newsosaur blog, le montant en dollars du transfert de la publicité imprimée dans les journaux, ou diffusée à la radio et à la télévision vers le numérique est énorme dans le secteur automobile. Par ailleurs, l'avènement de l'impression personnalisée à l’aide des données variables a rendu plus facile de cibler les potentiels clients et a ainsi également réduit les tirages sur les supports papiers.

Figure 2 : Dépenses moyennes des concessionnaires automobiles américains par médias de diffusion

Ces changements peuvent être perçus soit comme un problème soit comme une opportunité. Ils sont indiscutablement un problème pour un imprimeur de labeur, davantage comme une opportunité pour un prestataire de services marketing cross-média, à même de gérer l’ensemble des diffusions et des campagnes de communication de ces donneurs d’ordre. 

Ce n’est pas si catastrophique!

Ces résultats ne signifient pas que les imprimeurs sont une « espèce » en voie de disparition. Selon un sondage réalisé par InfoTrends intitulé "Production Printing Services in North America: Understanding Industry Transformation", les imprimeurs américains ont vu leurs revenus augmenter en moyenne de 4,1% entre 2012 et 2013. Bien qu'un quart des imprimeurs aient indiqué que leurs revenus avaient stagné, près de 66% ont vu une légère augmentation, moins de 10% ont enregistré une baisse de leur chiffre d'affaires.

Figure 3: Comment le chiffre d'affaires des imprimeurs américains a évolué entre 2012 et 2013?

Les leaders américains du labeur font souvent les choix suivants pour développer leur chiffre d'affaires, allouer davantage de ressources à la vente et au marketing, automatiser les flux de production, offrir des services d'impression de données variables, investir dans les périphériques numériques, atteindre des taux d’occupation machines plus élevés, et offrir davantage d’options de finition.

Comme indiqué dans la figure ci-dessous, les menaces sur la disparition ou tout du moins la baisse des volumes d’impression ne concernent pas uniquement les imprimeries de labeur, mais également les imprimeries intégrées. Comme les leaders du labeur, ces imprimeries intégrées mènent également une foule d’actions pour améliorer leurs chances de succès. Elles agissent pour réduire leurs coûts de production, améliorer de leur efficacité, pour mesurer / évaluer leurs performances, et élargissent leur périmètre d’action en intégrant de nouvelles applications et services à forte valeur ajoutée.

Figure 4: Comment ont évolué vos revenus entre 2012 et 2013?

L’essentiel

InfoTrends met en avant que les industries graphiques vont continuer à faire face à de sérieux défis, que ce soit dans les domaines des nouvelles technologies, avec des solutions plus efficaces et plus automatisées, ou dans les besoins voire les nouvelles exigences des clients en termes de services d'impression et de marketing. Toutes les entreprises ne sont pas prêtes ou préparées à affronter ces défis, à réaliser les changements nécessaires. Et vous, avez-vous des réponses aux questions suivantes:

  • Comprenez-vous les nouveaux besoins de vos clients ?
  • Avez-vous déjà mesuré, évalué, comparé votre performance avec les leaders de votre secteur ?
  • Comment pourriez-vous les concurrencer dans les années à venir ?
  • Qu'allez-vous faire de différent en 2015 par rapport à 2014 ? 

Source : "Will you Thrive, Survive or Die 2015", Howie Fenton, WhatTheyThink.com

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...