Les acteurs de la publicité s'engagent contre le piratage

Le 23 mars, l'ensemble des acteurs de la publicité a signé au ministère de la Culture et de la Communication une charte des bonnes pratiques pour le respect du droit d’auteur.

Annoncée le 11 mars dernier en Conseil des ministres, une charte des bonnes pratiques dans la publicité en ligne vient d'être signée par les professionnels du secteur. Elle représente la première mesure du plan d'action de Fleur Pellerin, la ministre de la Culture et de la Communication, contre le piratage. 

Cette mesure doit permettre "l'assèchement" des modes de financement des "sites internet de streaming, de téléchargement ou de référencement tirant profit des œuvres piratées." 

Par cette signature, professionnels de la publicité et annonceurs promettent notamment de partager leurs informations pour identifier les sites pirates.

Les professionnels de la publicité s’engagent aussi à les exclure de leurs relations commerciales. Ils disposent en effet d’outils pour éviter que les messages publicitaires de leurs clients ne soient publiés sur des sites illicites qui tirent profit des contenus piratés et les monétisent sans rémunérer les créateurs.

Un comité de suivi a également été crée au sein duquel les organisations professionnelles signataires pourront apprécier les effets de cette charte et se réunira deux fois par an pour faire le point.

Parmi les signataires, se trouvent, entre autres, les acteurs de la communication digitale représentés par Interactive advertising bureau (IAB France), les régies représentées par le Syndicat des régies internet (SRI), les médias représentées par l'Union des entreprises de conseil et achat média (UDECAM), les annonceurs représentés par l’Union des annonceurs (UDA), le Syndicat national de l’édition (SNE), le Syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL), le Syndicat national du jeu vidéo (SNJV), la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM).

En complément de cette charte, la ministre a annoncé l’élaboration d'une autre charte, charte concernant les acteurs des moyens de paiements, pour lutter contre les circuits d'alimentation en ressources financières, des sites dédiés à la contrefaçon.

 

En photo : Les signataires de la charte de bonnes pratiques dans la publicité pour le respect du droit d'auteur, au Ministère de la Culture, le 23 mars. (Crédit photo : MCC/Didier Plowy)

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...