Le marché des magazines allemands se porte bien

Chiffre d'affaires en progression, lancements de nouveaux titres, abonnés numériques en hausse... les éditeurs allemand de presse magazine ont de quoi avoir le sourire.

"Le lancement de nouveaux titres imprimés et l'ouverture vers d'autres activités montrent l'esprit positif de l'éditeur de répondre à la diversité d'Internet tout en s'adaptant avec succès au monde des magazines," s'est réjoui Stephan Scherzer, président de la fédération allemande des éditeurs de magazines (Verband Deutscher Zeitschriftenverleger, VDZ).  

Les ventes en hausse 

Selon les derniers chiffres que VDZ vient de publier, les éditeurs de magazines, qui emploient 60 000 personnes, ont réalisé des ventes de 15,1 milliards d'euros en 2014, un résultat en hausse de 1,7 % par rapport à 2013. 

Le papier reste l'épine dorsale du secteur avec 64 % des revenus générés grâce à lui. Le numérique représente 16 % du total du chiffre d'affaires.

Record du nombre de titres en kiosque actuellement

L'an dernier, 133 magazines imprimés ont fait leur apparition sur le marché. Et dans les deux premiers mois de cette année, 16 titres ont déjà été lancés.

À la fin de février 2015, le nombre de magazines qui paraissent au moins trimestriellement a atteint un record : 1595. Comme on peut le lire sur le graphique, cela représente une hausse de 39 % par rapport à 1999.

Et la majorité des maisons d'édition compte cette année lancer de nouveaux titres. 20 % veulent même en présenter au moins cinq nouveaux.

L'édition numérique augmente

Le nombre d'abonnés numériques a augmenté pour 83 % des maisons d'édition – avec une augmentation moyenne de 16 %.

"Les chiffres absolus sont restés à un niveau relativement faibles, mais les taux de croissance élevés sont une preuve du potentiel de ce support", a commenté Stephan Scherzer.

Le magazine est le leader d'opinion

Selon une analyse récente de l'Institut de recherche des médias Media Tenor, les magazines et les quotidiens sont les leaders d'opinion du marché allemand des médias, loin devant la télévision et la radio, ainsi que des offres numériques non journalistiques. 

Les perspectives pour 2015

Selon l'enquête de tendance VDZ, les éditeurs tablent sur un chiffre d'affaires stable en 2015, mais avec une baisse de 1,9 % des revenus générés par les imprimés et à une baisse modérée de 2,4 % de la publicité. 

Les éditeurs s'attendent à une part du numérique en hausse de 9 % et des produits annexes (conférences, livres, service de base de données, offre de contenus pour les entreprises...) de 12 %.

 

Légende du graphique : Évolution du nombre de titres qui paraissent au moins une fois par trimestre de 1999 à fin février 2015 en Allemagne.

(Crédit VDZ d'après les données de Wissenschaftliches Institut für Presseforschung und Medienberatung)

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Delage Jean - 28 Mars 2015
Comme quoi, d'une rive à l'autre du Rhin, on change de monde...
Ajouter un commentaire...
Reportage : Le marché des magazines allemands se porte bien

La stratégie gagnante des éditeurs de presse magazine allemands