Étude - Les gens de la com' ne sont pas comme Monsieur et Madame Toutlemonde

Couverture du livre regroupant l’ensemble des illustrations de l’étude Gens de com/Gens normaux

55 % des professionnels de la communication ont mangé dans un restaurant japonais au cours du dernier mois contre 12 % des citoyens français.

Pour changer les idées préconçues des professionnels de la communication, le Syndicat national de la publicité télévisée (SNPTV) a fait réaliser une étude qui compare le comportement des "gens de com'" avec celui des "gens normaux".

Le SNPTV est parti du constat que certaines idées sur les habitudes du grand public reposent avant tout sur l’observation de nos propres comportements, que nous considérons, souvent à tort, comme représentatives de la réalité.

Cette tendance à privilégier les normes et valeurs de sa propre société pour analyser les autres sociétés est ce que l'on appelle l'ethnocentrisme.

Et le résultat de l'étude Gens de com'/Gens normaux réalisée par l'Ifop, est sans appel : tout le monde ne vit pas comme les gens de la com'.

Les gens de la com' sont urbains et franciliens avant tout

79 % des gens de la com' habitent l’Île-de-France quand 81 % des "gens normaux" habitent en province
68 % habitent en appartement contre 37 % des "gens normaux"
9 % pratiquent le jardinage contre 29 %
26 % ont un animal de compagnie contre 55 % des gens normaux

Les gens de la com' ont un rythme de vie décalé et intense

Ils se lèvent en moyenne à 8 h contre 6 h pour les gens normaux
32 % dînent après 21 h contre 6 % des Français
31 % courent toute la journée de rendez-vous en rendez-vous contre 10 %
57 % sortent au moins une fois par semaine le soir contre 29 %
51 % d’entre eux passent des soirées dans le cadre professionnel contre 7 %
55 % ont fréquenté un restaurant japonais au cours du dernier mois contre 12 %

Les gens de la com' sont hyperconnectés 

81 % ont une tablette contre 48 % des gens normaux
39 % utilisent Twitter contre 14 % du grand public
77 % utilisent un réseau social professionnel contre seulement 10 % des gens normaux
19 % font leurs courses alimentaires sur internet contre 6 %

"Tout le monde ne vit pas comme les gens de com' que nous sommes… (…) Il est dans nos gènes de ne pas être totalement des "gens normaux"… Réfléchir à demain, anticiper sur les consommations média à venir, comprendre ce que sera le consommateur des années 2020 est essentiel, mais n’oublions pas que lorsque nous nous adressons aux consommateurs, c’est dans son "Ici et maintenant"… qui n’est pas toujours le même que le nôtre…" conclut Virginie Mary, la déléguée générale du SNPTV.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...