Antalis fait son entrée sur le marché de l'impression 3D

L'imprimante 3D Mojo de la gamme Idea de Stratasy fait désormais partie des produits distribués par le vendeur de papier.

En phase de test outre-manche, le distributeur de papier du groupe Sequana souhaite se positionner en tant que vendeur et conseiller de cette nouvelle technologie.

Antalis se lance dans l'impression 3D sur le marché anglais. Le Royaume-Uni est le pays pilote et en fonction de ses résultats, la division française se lancera dedans ou non. "Mais actuellement Antalis France ne se positionne pas sur le marché de l’impression 3D", nous précise l'entreprise.

De l'autre côté de la Manche, Antalis parle de "technologie passionnante".

"Le marché de l'impression 3D se développe à un rythme sans précédent, explique Paul Duffy, directeur de développement de l'impression numérique d'Antalis numérique. Comme nos clients sont de plus en plus conscients que cette nouvelle technologie est en plein essor, ils recherchent des conseils sur la façon dont ils pourraient intégrer cette technologie dans leurs propres entreprises."

Antalis veut "r-enseigner" sur cette technologie 

Il poursuit : "Nos clients ont déjà entendu tous les mythes et le battage médiatique qui viennent de l'impression 3D et sont maintenant à la recherche de clarification : "Comment ça marche ?", "qu'est ce que c'est réellement l'impression 3D ?", et "est-ce que mon entreprise peut gagner de l'argent avec l'impression 3D ?".

Il est conscient que les imprimeurs ne sont pas forcément intéressés par ce marché à l'heure actuelle, mais reste très optimiste : "Bien que certains de nos clients ne sont pas encore prêts pour l'impression 3D, nous pourrons leur en apprendre sur cette technologie et ils commenceront à réfléchir aux possibilités qu'elle offre."

L'impression 3D, un choix évident selon l'entreprise

Selon Paul Duffy, l'impression 3D est intéressante pour les enseignants, les concepteurs, les ingénieurs, les producteurs et les imprimeurs. Ils trouveront des familiarités dans le processus 3D avec leur expérience du flux de production, utilisant des fichiers numériques pour les imprimer.

"Par conséquent, l'impression 3D s'inscrit naturellement dans la stratégie des entreprises qui cherchent à introduire une technologie de pointe à leur gamme de services d'impression", explique le distributeur.

Deux gammes disponibles

Antalis a passé un accord de revendeur avec Art Systems et commercialisera la série Stratasys Idea et Professional Plus de MakerBot.

Si la gamme de MakerBot est destinée au marché de l'éducation et aux professionnels qui débutent sur ce marché avec quatre modèles allant de 1 000 à £ 5 000 (1 300 à 6 900 euros), la gamme Idea Stratasys vise un marché plus haut de gamme pour les professionnels 3D qui veulent créer des prototypes très précis avec des imprimantes coûtant entr 6 500 à £ 14 500 (8 900 et 20 000 euros).

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...