Agrandissement et investissement machine chez Nice Colors (75)

Hugo et Jean-François Chanteur (et Velcro) dans leur atelier parisien devant l'Anapurna M3200i d'Agfa.

L'imprimeur grand format parisien Nice Colors double la surface de son atelier et s’équipe d'une Anapurna M3200i d'Agfa.

Située à Paris (75), Nice Colors, spécialisée dans l'impression de décoration de stands, d'événements et de points de vente, est en forme. Rachetée en redressement judiciaire en 2013, Nice Colors réalise aujourd'hui deux fois plus de chiffre d'affaires et emploie 18 salariés contre seulement 8 il y a deux ans.

Et pour accompagner cette croissance, l'atelier de l'imprimerie dirigé par Hugo Chanteur va passer de 500 à 1000 m2. Les travaux viennent tout juste de commencer et devraient durer un mois. Cet espace supplémentaire permettra d'espacer les machines et d'augmenter le stockage.

Il faut dire que l'imprimerie a installé, en moins d'un an, deux nouvelles presses numériques grand format. En mars, une presse UV Titan High Speed d'Agfa de 3,2 m x 2 est venu remplacé une presse datant de 2009 et, il y a trois mois, la presse numérique Anapurna M3200i en bobine d'Agfa de 3,2 m de laize a complété le parc machine.

La réactivité, un atout très important

Jean-François Chanteur, le directeur associé et père du président, explique avoir choisi le constructeur belge avant tout pour son SAV : "Aucune machine ne tombe jamais en panne. Cela peut être lié à des erreurs dues à un manque d'expérience d'un conducteur sur une nouvelle machine par exemple. Et le service technique est important dans notre métier. Chez Agfa, il y a un vrai service technique. Ils sont même venus nous dépanner un week-end !"

Et grâce à sa nouvelle machine, l'entreprise a pu gagner des marchés notamment pour des demandes de bâches pour des centres commerciaux : "Si on nous avait proposé ces marchés et que nous n'avions pas eu cette machine, nous n'aurions pas pu les prendre avec les délais que l'on nous demandait. C'est très important aujourd'hui la réactivité."

Il estime qu'elle imprime trois fois plus vite qu'une machine d'une autre marque datant de 2008.

Il poursuit : "Et elle a une liste d'attente, ce qui est très très utile. Nous avons besoin de pouvoir envoyer plusieurs fichiers à la suite."

Les investissements machine pourraient se poursuivre cette année encore. Et Nice Colors recrute en ce moment un conducteur numérique.

Plus d'articles sur les chaînes :

Paris
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...