Le LA Times édite un journal papier presque digital pour les Oscars

Extrait de la vidéo du LA Times.

Le journal américain a cherché à ce que cette édition spéciale sur les trophées du cinéma se comporte comme un écran digital de smartphone... Et le résultat est plutôt réussi.

Chaque année, à l'approche de la cérémonie des Oscars, le rédacteur en chef adjoint au design du journal Los Angeles Times, Michael Whitley, et le directeur adjoint au design Paul Gonzales se triturent les méninges pour trouver une brillante et originale idée pour l'édition spéciale des Oscars.

Pour le numéro 2016 daté du dimanche 28 février, "les Oscars nous ont inspirés pour que votre journal dominical LA Times ressemble à un smartphone", explique Michael Whitley dans la vidéo de présentation de cette une.

Les deux concepteurs souhaitaient transposer le clic ou le balayage digital d'un smartphone sur le support papier. Malgré les doutes de leur équipe, ils ont cherché un moyen de créer le mouvement des pages imprimées.
Et ils ont trouvé ! "Nous avons créer un journal imprimé interactif !", s'enthousiaste Michael Whitley.

La couverture du LA Times qui montre des contours de huit statuettes des Oscar change avec la lumière. Les trophées se revêtent des vêtements et des photos de chacun des favoris à ces prestigieux prix du cinéma.

Et en plus de suciter de la curiosité chez les lecteurs, cette idée matérialise parfaitement le moment de la révélation des gagnants aux Oscars. 

Mais comment ça marche ?

Le principe est simplissime. La seconde image est imprimée sur le verso de la page et s'aligne avec le recto. Lorsque la lumière passe derrière elle, elle apparaît à travers.

La page 2 a été pensée pour se lire aussi sans cet artifice. "C'est peut-être ce sur je préfère dans ce projet : cela fonctionne si vous le tenez à la lumière, mais si vous ne le faites pas, la page 2 se lit toujours comme une page normale," explique Michael Whitley au journal américain spécialisé dans le journalisme Poynter.

Après de nombreux essais pour trouver le bon équilibre entre épaisseur et finesse du papier, la phase de l'impression fut une délivrance : "Ce fut un grand soulagement pour voir sortir la couverture des presses", confie Michael Whitley à Poynter. "Nos conducteurs ont vraiment su relever ce défi. Nous nous sommes serré la main et nous avons tous mangé des beignets à 3 heures du matin à l'imprimerie tellement le rendu final était bien !"

See how The Academy Awards inspired us to make your Sunday L.A. Times feel more like a smartphone#oscars2016

Posté par Los Angeles Times Entertainment sur vendredi 26 février 2016
Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...