Tendances des dépenses publicitaires mondiales en 2016 et 2017

Les chiffres entre parenthèses correspondent aux prévisions publiées par Carat en septembre 2015

Le bureau d'analyse Carat livre des prévisions optimistes sur les dépenses publicitaires mondiales en 2016 et 2017.

Le marché de la publicité mondial affiche son optimisme. Le réseau mondial Carat, spécialisé dans l’achat d’espaces et le conseil média, vient de livrer ses premières prévisions pour les dépenses publicitaires mondiales en 2017 et ses dernières projections pour 2016.

Carat prévoit une forte dynamique pour 2017 avec une hausse de 4,5 % des dépenses publicitaires mondiales. Une croissance qui serait notamment tirée par le digital avec 29 % des parts de marché et 161 milliards de dépenses publicitaires en 2017.

En 2016, Carat table sur des dépenses publicitaires mondiales atteignant 538 milliards de dollars, soit également une hausse de 4,5 % par rapport à 2015. Les évènements médiatiques et sportifs qui vont avoir lieu cette année, de l’élection présidentielle américaine, aux JO de Rio en passant par le Championnat d’Europe de Football devraient contribuer à booster les dépenses.

Mais la France reste à la traine, très en dessous de la moyenne mondiale. Après une baisse de -0,3 % en 2015, le marché devrait augmenter de +0,6 % en 2016 (et ce malgré l’Euro) et +1 % en 2017.

Le digital moteur de croissance, le print en baisse

Avec le dynamisme très fort du mobile (+37,9 %), de la vidéo en ligne (+34,7 %) et du social (+29,8 %), le digital va continuer à progresser affichant une croissance à deux chiffres, souligne Carat. Le réseau table sur une croissance de 15 % en 2016 et 13,6 % en 2017, atteignant ainsi 29,3 % des dépenses publicitaires, soit 161 milliards d’euros.

En revanche, les investissements dans le print devraient continuer à baisser en 2016 et 2017, les quotidiens accusant un repli de 5,4 %, et les magazines de 1,7 % en 2016.

Les dépenses des journaux imprimés ont diminué chaque année depuis 2008, passant d’une part de marché de 23 % en 2008 à 12,4 % en 2015 et à une prévision de 11,2 % en 2016. Malgré ces mauvais résultats, les journaux papiers restent la troisième plus grande part des dépenses totales de publicité dans le monde, derrière le digital et la télévision.

Ces prévisions ont été établies à partir de prévisions couvrant 59 pays d’Amérique, d’Asie-Pacifique et de la région EMEA.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...