Une marée de livres déferle dans les rues de Toronto


Literature vs. Traffic. from lmartinez on Vimeo.

10 000 livres, ni plus ni moins, ont recouvert les rues de la ville canadienne de Toronto. Cette performance organisée par un collectif d'artistes espagnols vise à sensibiliser les passants sur le trafic automobile et la pollution sonore dans les villes.

Le collectif d’artistes espagnol Luzinterruptus a recouvert les rues de Toronto, au Canada, par une marée de 10 000 livres. Réalisée pendant la Nuit blanche en octobre dernier, la performance visait à faire triompher, le temps de quelques heures, la puissance de la parole écrite sur le bruit du trafic.

Cette expérience de dallage livresque appelée Literature vs Traffic, le collectif l’a déjà expérimentée dans plusieurs villes comme New York, Madrid ou Melbourne, parfois dans l’illégalité, parfois avec l’accord des autorités.

Le pouvoir humble de la parole écrite

Le message porté par les artistes n’a pas changé au cours des années :

"Nous voulons que la littérature prenne le contrôle des rues et conquiert l’espace public, offrant aux passants, le temps de quelques heures, des rues sans trafic, succombant au pouvoir humble de la parole écrite."

12 jours de travail

Pour réaliser ce petit exploit, le collectif s’est fait aider d’une cinquantaine de bénévoles sur 12 jours. Les livres ont été donnés par l’Armée du Salut et les passants ont ensuite été invités à repartir avec un ouvrage.

"Les visiteurs ont pu s’immerger dans le flot de mots et de papier, ils ont pu plonger et trouver des trésors, s’asseoir, prendre des photos, apprécier un court moment de lecture, et éventuellement ramener un morceau de l’installation chez eux."

Les livres restants ont ensuite été collectés par le service de recyclage de la ville.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...