Une pétition pour soutenir la culture du design graphique en France

Le Signe, Centre national du graphisme à Chaumont (52) est désormais ouvert au public.

La production graphique peine à trouver des subventions. Récemment ouvert, Le Signe, Centre national du graphisme, n'a pas de moyens suffisants pour assurer son fonctionnement.

Pourquoi n’y a-t-il pas de politique du design graphique en France ? C’est toute la question qui est posée à travers la demande de financement pour le Centre national du graphisme.

"Le Signe, Centre national du graphisme à Chaumont, vient d’ouvrir au public mais les moyens de son fonctionnement ne sont pas là", explique Vincent Perrottet, conseiller scientifique du Centre et auteur d’une pétition qui doit être adressée au ministère de la Culture et de la Communication.

Attendu depuis des décennies, ce centre du graphisme a récemment ouvert ses portes à Chaumont (52), dans la région Grand Est. Problème ; la question de son financement n’est pas entièrement résolue.

Pour fonctionner correctement et assurer sa programmation, ses expositions et autres évènements ainsi que la restauration et numérisation de sa collection d’affiches, Le Signe a évalué un budget minimum de 1,7 million d’euros pour l’année 2017. Et pour fonctionner de manière optimale, le centre aurait besoin de 3 millions d’euros. Mais pour l’instant, il ne dispose que de 1,2 million.

Vincent Perrottet demande à l’État, à la Région Grand Est et à la Ville de verser chacun 850 000 euros, tout en rappelant qu’il s’agit d’un dix-millième du budget de la culture (7,3 milliards en 2016).

Au délai du budget du centre, c’est la question du financement du design graphique et du design dans son ensemble qui est posée. Le graphisme a besoin de soutien et il n’existe jusqu’à présent presque aucun moyen pour la culture des formes graphiques, rappelle Vincent Perrottet.

"Nous sommes beaucoup à nous battre depuis trente ans à faire qu’une culture du design trouve sa place dans l’espace public et que tous les citoyens aient accès au droit de réfléchir aux signes et aux objets qui les entourent. Il semble que seule la manifestation importante d’une lettre ouverte signée par milliers puisse infléchir des tutelles qui nous ignorent de façon insupportable."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Colette Jauberthie - 20 Décembre 2016
comment signer la ptition
Ajouter un commentaire...