La musique va t-elle sauver la presse écrite ?

Pour booster la vente d'abonnements, les médias cherchent de nouveaux modèles économiques.

Le

Dans le monde entier, les grands médias sont confrontés à la baisse de la diffusion print et des recettes publicitaires. Un manque à gagner qui n’est pas encore compensé par les revenus générés par le numérique.

Pour booster la vente d’abonnements en ligne, les médias tentent une nouvelle stratégie axée sur la musique. Le New York Times propose désormais une nouvelle formule combinant l’accès premium à son site à un accès à la plateforme de musique en streaming Spotify.

Pour 5 dollars par semaine, les lecteurs sont donc abonnés au New York Times et ont accès à tout le catalogue de Spotify sans publicité. Cela revient pour l’utilisateur à un abonnement de 260 dollars par an. En comparaison, pour cumuler les deux offres séparées, ila fallait auparavant débourser 348 dollars.

Le quotidien américain espère ainsi booster ses ventes d’abonnements et arriver à son objectif de 10 millions d’abonnés (il compte aujourd’hui 3 millions d’abonnés, web et print inclus).

La vente couplée de la presse à d’autres produits, un modèle qui se développe

Cette recherche d’un nouveau modèle économique axé sur la musique est basée sur la simple constatation que les consommateurs passent une grande partie de leur temps connecté sur des plateformes de musiques en streaming.

De manière plus générale, la vente de la presse couplée à d’autres produits est déjà largement développée par de nombreuses marques. On citera par exemple Amazon qui offre un accès gratuit au Washington Post pour ses abonnés premium ou encore ou encore SFR Kiosque qui permet d’accéder à plusieurs titres de la presse en ligne.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO