Le secteur de l'emballage, un indicateur économique précieux

La croissance du secteur de l'emballage est une bonne nouvelle pour l'industrie française dans sa globalité.

Quand la France emballe, la France vend. Pour les économistes, les "indicateurs avancés" permettent, d’après des critères spécifiques, d’anticiper la croissance. Le secteur de l’emballage fait partie de ces indicateurs. La vente d’emballages signifie qu’il y a des produits à emballer et donc qu’il y a une production. Si l’emballage se porte bien, la production aussi.

L’emballage/conditionnement est aujourd’hui le 8e secteur industriel en France avec 1 500 entreprises et plus de 11 500 salariés. La France se place comme 3e exportateur mondial d’emballages.

23 milliards d’euros de chiffre d’affaires

Cela représente un marché de 23 milliards d’euros pour le pays. En 2015, le marché de l’emballage en France enregistrait un chiffre de 18 milliards d’euros. La croissance est donc bel et bien au rendez-vous.

Le plastique domine le marché (33 %), suivi par le papier/carton (31 %), le métal (14 %), le verre (14 %) et les bois (8 %). À noter que la part du plastique a diminuer par rapport à 2015 où il représentait 40 % du total des ventes.

L’emballage reste un secteur d’avenir et d’innovation, en changement perpétuel face aux nouveaux modes de consommation (e-commerce) et aux nouvelles exigences des consommateurs. De plus en plus, les consommateurs attendent des emballages recyclables et respectueux de l’environnement.

Autre développement essentiel ; l’emballage connecté qui ouvre de nouveaux horizons, notamment en terme de traçabilité dans l’agroalimentaire. La révolution digitale est en marche.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...