Fin du point vert sur les emballages

Le point vert sur les emballages n'est plus obligatoire en France. L'objectif est notamment de réduire la multitude de logos sur les emballages et la confusion qu'elle entraîne chez les consommateurs.

Un nouveau décret supprime l’obligation d’identifier les emballages pour lesquels les entreprises contribuent auprès d’Eco-Emballages.

Suite à un nouveau décret de décembre 2016, il n’est plus obligatoire en France d’identifier les emballages pour lesquels les entreprises contribuent auprès d’Eco-Emballages. C’est donc la fin du point vert obligatoire sur les packagings.

Éco Emballages précise que la suppression de cette obligation ne concerne que la France et qu’il s’agit par conséquent d’être attentif aux règlementations dans les autres pays en cas de ventes de produits à l’étranger.

Il est par ailleurs toujours possible de continuer à utiliser le point vert et de conserver les packagings tels qu’ils sont aujourd’hui.

Confusion sur les différents labels

L’objectif est notamment de réduire la multitude de logos sur les emballages et la confusion qu’elle entraîne chez les consommateurs.

Apposé sur de très nombreux emballages, le point vert représente un cercle dans lequel deux flèches sont inversées, l’une vert foncé et l’autre vert clair.

Il s’agit d’une marque déposée qui atteste la contribution de l’entreprise concernée au financement du système de collecte sélective et de recyclage.

En aucun cas, il ne signifie que l’emballage concerné est issu de matière provenant du recyclage ou est destiné à être recyclé, contrairement à la croyance de nombreux consommateurs. D’après une étude menée en 2015 par l’UFC-Que choisir, 59 % des Français pensent qu’il est synonyme de produit recyclable. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...