Selp Services (63) change son CTS par un CTP Kodak

Le spécialiste des recharges téléphoniques situé en Auvergne a dû remplacé son CTS et le CTP Trendsetter Q800 est apparu comme la meilleure solution.

Fin décembre, le site auvergnat du groupe Selp, spécialisé dans la production de cartes sécurisées, s'est équipé d'un CTP Kodak Trendsetter Q800. Ce CTP vendu et installé par l'intégrateur Appligraphic a remplacé le CTS du site tombé en panne âgé d'une dizaine d'années.

Ancien site industriel d’Oberthur Scratch Cards redémarré en septembre 2015, cette usine Selp, installée à Puy-Guillaume dans le Puy-de-Dôme, produit des recharges téléphoniques. Elles arrivent sur le site imprimées en offset puis sont personnalisées en jet d'encre, sécurisées en sérigraphie et découpées à Puy-Guillaume. Environ 80 millions de cartes sortent chaque mois de ce site. Le CTP sert à la gravure des films destinés aux éléments à gratter de ces cartes.

Depuis une panne du CTS trop coûteuse à réparer, l'entreprise se dépannait avec des films chez un photograveur.
Ayant abandonné l'idée d'acheter un nouveau CTS – beaucoup trop onéreux pour la vingtaine de cadres mensuels – et après avoir testé des solutions d'impression de typons dont la reproductibilité n'a pas été satisfaisante, Selp Puy-Guillaume s'est tournée vers le CTP 8 poses de Kodak, le Trendsetter Q800, dont la qualité et le prix ont séduit l'équipe.

Séduit par le rapport qualité-prix du CTP

"Le Trendsetter est normalement fait pour graver des plaques, mais pour les films, il est aussi parfait", explique Florent Gasnier, directeur délégué du site.

Il précise : "Oui, le processus se rallonge par rapport à notre CTS. Au lieu de faire le cadre directement, nous sommes obligés de passer par l'étape de positionnement du film sur le cadre, de l'insolation, etc. Mais nous avons gagné en définition : nous sommes passés de 600 à 2400 dpi."

Florent Gasnier poursuit :"En plus, nous sommes sur le même type de rip entre le CTS et le nouveau CTP, ce qui a facilité la transition et l'apprentissage. Appligraphic nous avait planifié trois jours de formation, mais en à peine une journée, les sérigraphes étaient capables de faire des films. 

Et puis, avant nous fonctionnions avec une société suisse et les interventions étaient relativement compliquées et coûteuses. Là, avec Appligraphic qui est à Lyon, c'est beaucoup plus pratique et rassurant. Et en cas de problèmes, ils peuvent se connecter directement à distance avec la machine."

Plus d'articles sur les chaînes :

Puy-de-Dôme
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

recrute