Révolution environnementale à Nord'Imprim (59) avec l'Arkana d'Agfa

L'imprimeur qui met l'écologie au cœur de sa stratégie d'entreprise a pu grandement améliorer son impact environnemental et simplifier sa production grâce à la nouvelle développeuse d'Agfa Graphics, l'Arkana, qu'il utilise depuis environ neuf mois.

Le
La développeuse de plaques offset et H UV, l'Arkana d'Agfa Graphics chez l'imprimeur Nord'Imprim.

Située à Steenvoorde dans le Nord, l'imprimerie Nord'Imprim, qui compte 48 salariés et réalise un chiffre d'affaires de 9,5 millions, a été le site bêta test de la développeuse Arkana pendant six mois. Et depuis mars, l'Arkana a officiellement rejoint le parc machine de l'imprimerie du groupe Techniphoto.

La fin du bain de rincage, une révolution 

Présenté à la Drupa 2016, ce nouveau système de développement de plaques est présenté comme révolutionnaire par Agfa et selon Philippe Moreaux, le responsable pré-presse et PSO de Nord'Imprim, c'est tout à fait le bon terme, et en particulier sur le plan environnemental, puisque l'Arkana n'a pas de bain de rinçage.

À l'imprimerie dirigée par Philippe Debruyne, le développement durable est très important. L'entreprise d'impression possède d'ailleurs plusieurs labels qui montrent son engagement : Imprim'Vert, FSC, PEFC, ISO 9001 et ISO 14001.

"Nous sommes une imprimerie écologique, nous recyclons tous nos produits et ne jetons rien à l'égout," souligne Philippe Moreaux.

Utilisée avec un CTP Avalon N8, cette développeuse remplace une machine qui consommait 1,5 litre d'eau par m2 de plaques.

"L'Arkana fonctionne en circuit fermé, donc je n'ai plus de consommation d'eau. Avant, nous stockions l'eau dans un cubi de 2 000 litres qu'un camion venait chercher pour l'emmener au recyclage. Maintenant, je vais utiliser un ou deux cubi maxi par an", se félicite Philippe Moreaux.

Trois vidanges annuelles contre 26 auparavant 

Et l'économie n'est pas non plus négligeable. "L'an dernier, nous avons développé 45 000 m2 de plaques, donc cela faisait une grosse consommation d'eau et beaucoup de camions pour vider les fûts".

L'imprimeur compte installer une deuxième développeuse Arkana d'Agfa Graphics dans son atelier prépresse pour accompagner son CTP Avalon.

Il poursuit : "Et la longévité du bain est un autre grand avantage. Je peux développer 15 000 m² de plaques avec un bain. Par an, je n'ai plus que trois vidanges au lieu d'une tous les 15 jours. Pendant la période de bêta test, nous avons fait seulement deux vidanges en neuf mois !"

Des plaques à longue longévité en H UV

L'imprimeur utilise les plaques préconisées par Agfa pour l'Arkana, les plaques Elite Eco, qui permettent de bénéficier des avantages de cette nouvelle technologie. Et l'imprimeur, équipé de trois presses Komori H UV, est très satisfait de leur performance.

"Je n'ai aucun souci avec l'H UV. Avant, j'étais limité en longévité avec les encres H UV à environ 8 000 ou 9 000 tours en machine. Mais maintenant, nous pouvons faire plus 150 à 200 000 tours sans problème ! C'est un grand changement."

Un nettoyage de la développeuse rapide et rare

"Le nettoyage est également beaucoup plus rapide qu'avec une développeuse traditionnelle. Avant, nous en avions pour environ 3 heures de nettoyage et là nous mettons à peu près 1h30, et seulement trois fois par an, au lieu de toutes les deux semaines."

Ravie de cet équipement, l'imprimerie Nord'Imprim a déjà passé commande d'une seconde machine Arkana pour accompagner le deuxième CTP Avalon du site.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Photos
Voir les 18 photos
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO