Emballage : 1 an après le Pantone 448C a-t-il arrêté les fumeurs ?

Est-ce suffisant d'utiliser la couleur la plus laide du monde ?

Le paquet neutre fête son premier anniversaire. Depuis un an, toutes les cigarettes vendues légalement en France le sont dans des paquets neutres. Enfin pas totalement neutres puisque leur couleur a été choisie spécialement pour freiner l’envie des fumeurs.

Pour effectuer cette mission délicate de "repoussoir", c’est la couleur Pantone 448 C, finition mate (vert olive) qui a été choisie. La 448 C a en effet été désignée par les « spécialistes » comme la couleur la plus laide du monde. Alors un an après, quels sont les résultats ?

Pas significatifs si l’on en croit les chiffres. Malgré le paquet neutre, les ventes sont restées stables en 2017, reculant de seulement 0,7 %.

Si l’on se réfère à l’exemple de l’Australie, qui a été le premier pays à instaurer le paquet neutre (avec la nuance Pantone 448C), le dispositif conjugué à une forte hausse du prix des paquets permettrait de réduire considérablement le nombre de fumeurs.

En plus de la couleur vert olive, les nouveaux emballages standardisés de cigarettes doivent consacrer les tiers du paquet aux avertissements sanitaires (photos de poumons noircis par le goudron et la nicotine, d’organes malades, de cancéreux, etc.).

Sur l’emballage en carton plat, pas de films spéciaux, de laminage, de gaufrage ou d’effets d’impression particuliers. Les noms des marques et leurs variantes doivent être imprimés dans un format, une typographie et une taille prescrits.

Ce dispositif est destiné avant tout aux jeunes, considérés comme plus réceptifs à la publicité, au marketing, et à l’univers séduisant que les marques créent autour de leurs produits.

D’après une étude canadienne, la perception de la cigarette ne serait plus la même sans l’emballage des marques, leur prestige, leur graphisme et leurs couleurs.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...