Pourquoi faire un diagnostic RH dans l'entreprise peut-être une bonne idée ?

Evelyne Bouteneigre est responsable accompagnement stratégique pour l'Idep et rencontre des entreprises de toutes tailles aux problématiques diverses

Le

Dans sa lettre économique du mois de juillet 2018, l’Idep se penche sur la thématique des diagnostics RH dans le contexte actuel, à savoir les nombreux changements qui s’imposent aux entreprises.

Evelyne Bouteneigre est responsable accompagnement stratégique pour l’Idep et rencontre des entreprises de toutes tailles aux problématiques diverses. Interviewée dans la lettre économique, elle explique les bénéfices des diagnostics RH pour les entreprises.

Un diagnostic RH c’est quoi ?

« Il s’agit d’améliorer l’efficience du travail humain au regard des enjeux de l’entreprise, c’est à dire l’efficacité au moindre coût tout en permettant aux gens de s’épanouir et développer leurs compétences », explique Evelyne Bouteneigre.

Tout en précisant qu’il n’existe pas de "modèle universel" et que les préconisations sont spécifiques à chaque entreprise. Pour optimiser l’organisation, de l’entreprise, il faudra dès lors clarifier les exigences de la clientèle et clarifier la stratégie à mener.

Des mutations technologiques et économiques majeures

Evelyne Bouteneigre évoque les différentes mutations auxquelles sont confrontées les entreprises du secteur des industries graphiques : mutations technologiques (process de production, flux d’information…), mutations économiques avec un bouleversement des marchés, hausse d’exigence des clients en termes de coûts, de délais, etc., et difficultés de recrutement.

« Tous ces changements nécessitent un pilotage d’entreprise, une organisation et un management adaptés à tous les échelons de l’entreprise. »

Le diagnostic RH sera réalisé à travers plusieurs entretiens, par téléphone et au sein de l’entreprise, qui permettront d’élaborer un rapport en 3 parties : état des lieux, diagnostics et préconisations.

Ces préconisations peuvent concerner aussi bien le recrutement que la formation, l’organisation du travail ou l’encadrement.

Un retour positif des entreprises accompagnées

Après une quinzaine de diagnostics réalisés, Evelyne Bouteneigre témoigne de retours très positifs.

« Les collaborateurs ont généralement beaucoup de choses à dire et c’est déjà une étape positive pour l’entreprise. »

Seul bémol, si les préconisations sont accueillies avec beaucoup d’intérêt par les dirigeants, elles ne sont pas forcément mises en place sur le long terme, l’entreprise ayant tendance à replonger dans ses habitudes lorsqu’elle n’est plus accompagnée.

Les coordonnées d’Evelyne Bouteneigre sont à retrouver dans la lettre économique de l’Idep du mois de juillet, sur le site internet de l’Institut.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO