Pas de version papier des DNA aujourd'hui, l'imprimerie était inaccessible

Suite à la fusillade de mardi 11 décembre, les salariés de l'imprimerie n'ont pas pu se rendre dans leurs locaux à cause des barrières de sécurité mises en place au centre de Strasbourg, où se trouve l'imprimerie.

Le

Le quotidien régional Dernières Nouvelles d'Alsace, dont le titre en une devait être « Terreur à Strasbourg » n’a pas été imprimé ce mercredi 12 décembre. Suite à la fusillade de mardi 11 décembre, les salariés de l’imprimerie n’ont pas pu se rendre dans leurs locaux à cause des barrières de sécurité mises en place au centre de Strasbourg, où se trouve l’imprimerie.

On pouvait lire aujourd’hui sur la version numérique du journal :

« Les rotativistes et membres des ateliers qui devaient prendre leur service de nuit ce mardi se sont présentés aux barrières avant 22 h et ont patiemment attendu dans le froid qu’on veuille les laisser passer. Il a été proposé au service d’ordre de décliner leur identité un par un, en présence d’un membre de la direction générale des DNA , afin qu’ils soient autorisés à parcourir une centaine de mètres, entre le barrage et le siège des DNA , rue de la Nuée-Bleue. Malgré des démarches multiples, rien n’y a fait. »

La direction du quotidien a ajouté qu’elle regrettait vivement qu’aucune solution conciliant les consignes de sécurité et le travail de la presse n’ait pu être trouvée et a présenté ses excuses auprès de ses lecteurs.

Réagir à cet article
Ajouter un commentaire...
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO