En Algérie, l'imprimerie du premier journal francophone détruite par un incendie

L'imprimerie du quotidien de référence francophone El Watan et du quotidien arabophone El Khabar a été ravagée par les flammes.

Le bâtiment de 4300 m2 emporté par les flammes

Un immense incendie a totalement détruit mardi 5 février l’imprimerie Simprec, qui imprimait le quotidien francophone El Watan et le quotidien arabophone El Khabar. « Le sinistre qui s’est déclenché vers 5 h du matin n’a fait heureusement aucune victime, mais il a emporté tout le bâtiment étalé sur 4300 m2 », rapporte El Watan. Une soixantaine de salariés sont désormais au chômage technique.

Le journal précise qu’avec la destruction du bâtiment, ont été détruits :

« 480 tonnes de stocks de journaux invendus destinés au recyclage, 6000 fardeaux d’alvéoles destinés à l’exportation, 52 tonnes de papier arrivés la veille du sinistre, un stock d’encre de six mois d’impression, des stocks de pièces de rechange et de produits d’entretien, des équipements propres aux deux lignes de production et toute la partie administrative composée d’une vingtaine de bureaux. »

Les médias algériens rapportent qu’une enquête de police est en cours pour déterminer les causes de l’incendie. Certains salariés de l’imprimerie soupçonnent un acte criminel, a rapporté El Watan.

El Watan, premier quotidien francophone en Algérie

Fondé en 1990, le journal El Watan (qui signifie la nation) se présente comme le premier quotidien francophone en Algérie. En 2016, il était tiré à 82 934 exemplaires. Mais depuis cette même année, l’imprimerie connaissait d’importantes difficultés financières. L’imprimerie, implantée à Constantine, était le plus endettés des trois sites détenus par les deux quotidiens.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...