Avec différentes cordes à son arc Heidelberg est optimiste

© Heidelberg

Heidelberg est en phase avec sa stratégie de repositionnement.

Heidelberg affiche une bonne dynamique selon les résultats des 9 premiers mois de son exercice et estime avoir franchi des étapes importantes dans la mise en œuvre de sa stratégie axée sur le digital.

Le constructeur allemand de presses d'impression affiche un chiffre d'affaires en hausse de 2 % pour la période du 1er avril au 31 décembre 2018 (comparé à la même période 2017) pour atteindre 1 693 millions d'euros. Au quatrième trimestre, le groupe s'attend à une croissance forte grâce au volume élevé des nouvelles commandes et au transfert de contrats de la fin d'année vers les premières semaines de l'année 2019 en raison de goulots d'étranglement des fournisseurs sur certains produits.

Heidelberg poursuit également sa stratégie baptisée Heidelberg goes digital et qui comprend le développement de solutions d'impression numériques, de nouveaux modèles d'affaires pour ses clients et différentes offres dématérialisées.

Au cours des neuf premiers mois, 26 contrats ont été signés pour le nouveau modèle d'abonnement et le groupe vise les 30 d'ici la fin de l'exercice dans trois mois.

Le groupe se félicite également de la production en série de la presse numérique la Primefire et de la création en mai 2018 de Heidelberg Digital Unit (HDU), département dédié aux solutions de vente, de marketing et de services digitaux, et de l'inauguration en décembre, du "centre d'innovation le plus vaste et le plus avancé du secteur", à Wiesloch en Allemagne.

Heidelberg se réjouit aussi de ses résultats en dehors du secteur de l'impression, comme dans l'électromobilité : la 1000e Wallbox Heidelberg, un nouveau système de recharge pour les voitures électriques, a déjà été livrée. Heidelberg table sur un chiffre d'affaires d'environ 50 millions d'euros avec la Wallbox et d'autres produits similaires.

"Il y a une forte demande pour le modèle d'abonnement, nos presses numériques sont maintenant fabriquées en série et nous misons sur nos compétences en matière de mobilité électronique, commente Rainer Hundsdörfer, directeur général de Heidelberg. Ces progrès nous rendent très optimistes quant au développement de Heidelberg."

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...