Délai supplémentaire pour les candidats à la reprise d'Arjowiggins

© Google street view

La prochaine audience aura lieu le 20 mars.

Après avoir ajourné hier la séance, le tribunal de Commerce de Nanterre a fait connaître sa décision au sujet des papeteries du groupe Arjowiggins : le tribunal de commerce donne 15 jours supplémentaires pour que les candidats à la reprise peaufinent leurs offres. La prochaine audience est fixée au 20 mars.

D'après nos informations, une seule offre, celle du norvégien, Terje Haglund à la tête de l'entreprise Lessebo paper, concernerait les trois usines à papier du groupe Sequana, l'usine sarthoise Bessé-sur-Braye (648 salariés), Le Bourray (293 salariés), dont l'usine est située à Saint-Mars-La-Brière dans la Sarthe et la papeterie de Greenfield (76 salariés), située à Château-Thierry dans l'Aisne.

Mais plusieurs offres, trois, auraient été déposées pour le site de Greenfield, et deux offres pour le site seul de Le Bourray.

Le cas du site de supports techniques Arjowiggins Rives, lui aussi placé en redressement judiciaire, et qui emploie une quarantaine de personnes, sera traité dans une procédure différente dans les jours à venir, étant rattaché aux usines situées en Angleterre.

Pour rappel, Arjowiggins du groupe français Sequana est en redressement judiciaire depuis le 8 janvier (lire Les sites d'Arjowiggins officiellement en redressement judiciaire). 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...