La production papetière est en hausse en valeur, en baisse en volume

Copacel a présenté le bilan économique 2018 de l'industrie papetière et ses perspectives.

Copacel (Union Française des Industries des Cartons, Papiers et Celluloses) organisait le 21 mars à Paris sa conférence de presse économique où était présenté le bilan économique 2018 de l’industrie papetière et ses perspectives.

Volume en baisse, chiffre d’affaires en hausse

Le syndicat a annoncé une croissance en valeur de la production papetière française de 4,5 % en 2018, mais des situations contrastées selon les marchés.

Avec 7,9 Mt, le volume des papiers et cartons produit en 2018 par l’industrie papetière française est en repli (-2,0 %) par rapport à 2017, indique le syndicat. Mais les situations varient selon les sortes de papiers et cartons.

Le chiffre d’affaires de l’industrie (papier, carton et pâte marchande) a augmenté à cause de la hausse du prix de vente de la plupart des familles de produits. Par ailleurs, les entreprises papetières françaises restent très largement exportatrices (53 % de la production est vendue à l’étranger, chiffre stable par rapport à 2017).

Les différents marchés

La production des papiers et cartons d’emballages a légèrement baissé en raison d’arrêts techniques sur plusieurs sites, dont un arrêt de plusieurs mois sur une usine d’emballage souple, explique Copacel. Mais la demande reste forte, notamment en raison des nouvelles habitudes de consommation induisant le papier/carton (commerce en ligne, produits bio, etc.).

Les papiers à usage graphique restent quant à eux en baisse (diminution du tonnage produit en France de 5,1 %) même si certains usages s’en sortent mieux comme l’imprimé publicitaire, le livre jeunesse ou la BD. La baisse est modéré du côté du papier bureautique et plus forte pour les papiers de presse.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...