Une collection éditée dans les années 2080...


Créée en 2084, la maison d'édition Occur Books est spécialisée dans la science, la technologie, l'histoire, les sciences humaines et sociales.

Quels seront les formats des livres du futur ? Quels seront les papiers, les reliures, les couvertures ? En partant de ces interrogations, le designer graphique Frédéric Tacer a eu l’idée de créer sa propre bibliothèque du futur.

Non, le livre papier ne va pas mourir !

Le graphiste a voulu réagir à la prétendue « mort du livre ». Malgré les plaidoyers d’une lecture tout numérique, il mise sur la pérennité du livre imprimé qu’il considère comme immortel.

Ils seront certes plus rares, imagine-t-il, mais conçus avec encore plus d’attention et de sensibilité. Pour traduire ses convictions sur papier, Frédéric Tacer a multiplié les « effets spéciaux », alternant l’emploi d’encres gonflantes, d’impressions sur papier miroir, de dégradés sérigraphiques variables, d’ajout de vernis sélectifs ou de gaufrages...

Le guide gastronomique de la planète mars, par Marin Von Groningen.

Le projet Occur Books a été initié en 2015 pour le festival de design Une saison Graphique et présenté au public pour la première fois dans le cadre de l’exposition Science Friction. Il a depuis voyagé dans plusieurs salons et expositions, et notamment au Palais de Tokyo, à Paris.

« Fondée en 2084, Occur Books est une maison d’édition indépendante spécialisée dans la science, la technologie, l’histoire, les sciences humaines et sociales. »

Ce travail de projection créatif et conceptuel est surtout une invitation à voyager dans le temps par le vecteur de l’objet livre. Fasciné par le pouvoir narratif et la faculté d’évocation des couvertures de livres, Frédéric Tacer a choisi d’explorer leur potentiel au travers de la création d’une maison d’édition fictive.

Outre sa présence dans les expositions,
 le fruit de cette production constitue également la base d’une édition limitée à vingt exemplaires et distribuée par les éditions Franciscopolis4.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...