Interview / L'imprimerie Binet devient Binet.works et modernise ses services

Binet.works est le nom donné suite à la reprise en 2017 d'une imprimerie traditionnelle de ville, à Rethel au coeur des Ardennes.

Interview de Jeremy Paquet, gérant de l’entreprise Binet.works.

Pouvez-vous présenter votre entreprise ?

Binet.works est le nom donné suite à la reprise en 2017 d’une imprimerie traditionnelle de ville, à Rethel au cœur des Ardennes, entre la frontière Belge et Reims, une région très accueillante, pour moi qui suis natif de la région parisienne. 

C’était donc l’imprimerie Binet, tout simplement. D’une réputation de plus de 30 ans, nous devions moderniser l’image des services. Nous avons simplement retiré la spécificité "imprimerie" et ajouté ".works" pour définir tous les services que nous proposons maintenant.

Je suis Infographiste multimédia de formation et nous sommes aujourd’hui plutôt classifiés comme agence de communication avec un service d’impression interne. Pour des raisons évidentes, nous allons prochainement changer de nom, tourner une page et ouvrir un nouveau chapitre.

Quel est votre parc machine ?

Nous travaillons avec une presse numérique Xerox qui assure réactivité et qualité, pour de grands tirages comme de la petite série voir même du tirage unique de photo en agrandissement. Un outil capable de répondre à beaucoup de demandes et très flexible. 

Nous possédons un traceur Epson de 36 pouces spécialisé art graphique et un plotter de découpe Graphtec. Nous avons naturellement du matériel de façonnage comme un beau massicot des années 60’s, fiable et robuste, avec une ouverture de 73 cm, une raineuse, un perfo, une plieuse, une agrafeuse à cheval, un sabre et j’en passe.

Pour ce qui est des tirages offset ou dorures, nous travaillons en bonne intelligence avec des imprimeurs locaux, capables de répondre à nos exigences et celles de nos clients.

Avez-vous une spécialisation ?

Aujourd’hui, nous sommes principalement dans la conception graphique et le développement d’identité visuelle. Les entreprises locales, plus ou moins grandes prennent conscience que la communication est importante pour développer ou avancer face à la concurrence ou même pour montrer à leurs clients que leur structure évolue. Nous sommes là pour répondre. Naturellement, ayant le service d’impression sur place, cela aide pour la rapidité d’exécution de plaquettes et autres supports imprimés.

Quelles sont vos actualités ?

Je viens de remarquer que depuis le début, je dis "nous"… À la reprise, j’étais seul. En mars 2018, suite à un stage, Belynda est restée avec moi pour un contrat pro de 18 mois en infographie multimédia.

Depuis début mai 2019, c’est Julie qui est arrivée comme directrice artistique junior. Après avoir fait ses armes dans de belles agences à Reims, elle quitte une agence dédiée aux maisons de champagne pour venir avec nous et apporter toute sa créativité et ses connaissances. C’est une véritable passionnée du papier et de l’impression en général. 

Nous avons donc agrandi et avons maintenant un atelier dédié, hors des bureaux. Nous voulons le meilleur pour nos clients et nous ne voulions pas qu’ils soient dans le bruit des machines, dans les cartons en attente de livraison.

Quel est votre objectif aujourd’hui ?

Un objectif ? Faire bien et toujours mieux pour nos clients. 

Et pour 2019 ?

Avancer, toujours avancer. Nous allons développer la création et tous les postes d’infographie et d’illustrations. Et si le temps nous le permet, développer le web.

Aujourd’hui le service existe mais nous ne le mettons pas en avant, car c’est beaucoup de travail et de temps. Comme notre priorité est la satisfaction client, nous préférons "refuser" des créations web plutôt que de fournir un résultat médiocre qui ne répond pas à nos standards et surtout pas aux demandes de nos clients.

Quelques chiffres ?

Disons que de juillet 2017 au 1er janvier 2018 nous avons augmenté le CA de 20 % avec le même taux de rentabilité. 2018, nous avons fait 200 % par rapport à 2017 et avons augmenté la rentabilité de 16 %. 

Plus d'articles sur les chaînes :

Ardennes
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...