À l'Imprimerie Nationale (IN Groupe), déjà 200 millions de codes pour tracer le tabac

Depuis le 20 mai, un nouvel étiquetage des paquets de cigarettes vendus en France permet d'assurer une traçabilité et de lutter contre la contrebande.

L’Imprimerie Nationale, rebaptisée IN Groupe en 2018, a déjà généré 200 millions de codes pour l’identification et la traçabilité du tabac.

Depuis un décret publié le 8 mars 2019 au Journal officiel, IN Groupe est chargé de l’étiquetage sécurisé des produits de tabac. Son objectif est de lutter contre la contrebande.

« Cette règlementation vise à tracer le parcours du tabac en identifiant l’ensemble des produits et des acteurs de la chaîne, de la production à la livraison au débitant de tabac », explique le groupe.

De cette façon, les douaniers peuvent connaître le cheminement de chaque paquet et détecter les produits de contrebande simplement en se connectant à une base de données.

Les paquets de cigarettes portent un identifiant qui a été généré par IN Groupe et qui vaut comme « autorisation de circuler ». Chaque paquet de cigarettes comporte cinq signes d’identification différents.

L’ex-Imprimerie Nationale a été choisie pour son indépendance vis-à-vis de l’industrie du tabac, pour son expertise technologique notamment sur les services numériques sécurisés, et aussi pour sa capacité à gérer au quotidien des flux de données sensibles en respectant les législations françaises et européennes.

L’Imprimerie Nationale est partenaire de l’État depuis 500 ans et est spécialisée dans les solutions d’identité et les services numériques sécurisés. Le groupe réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de 314,2 millions d’euros avec 1 000 collaborateurs, 4 sites en France, 8 bureaux commerciaux dans le monde, 77 pays qui accueillent les solutions IN Groupe, et 28 gouvernements partenaires.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...