Le marché français de l'impression de livres à la loupe

Données et chiffres tirés du rapport annuel de l'Idep sur les différents marchés de la communication graphique.

Comment se porte l'impression de livres en France ? L'Idep dresse un portrait chiffré du secteur dans son rapport annuel « Regards sur les marchés de la communication graphique » publié en novembre dernier.

À partir des données 2018, l'Institut indique que la production imprimée de livres a diminué de 3,6 % par rapport à 2017. Entre 2017 et 2016, la baisse avait été plus légère (-1,5 %).

En ce qui concerne le commerce extérieur, les importations (0 %) et les exportations (+0,7 %) sont restées stables. Selon les données Eurostat, les importations représenteraient 65 % de la demande intérieure française, précise l'Idep

Les échanges avec les partenaires commerciaux changent

Depuis quelques années, les importations venant de Chine sont à la baisse. « L'augmentation régulière du salaire moyen (il serait aujourd'hui égal au salaire bulgare) entraînerait une hausse des prix de fabrication de l'ordre de 5 à 10 % par an », indique le Rapport.

La part des importations venant des pays de l'Europe de l'Est et Centrale a également diminué en 2018 passant de 15 % à 11,5 %.

En revanche, les importations en provenance d'Espagne et d'Allemagne ont fortement augmenté : « + 26,5 % pour l'Espagne, qui prend désormais la première place du classement, et + 18,4 % pour l'Allemagne, très présente sur le marché du livre noir, dont les flux dépassent désormais ceux de la Belgique, la Chine et la Pologne. »

En ce qui concerne les exportations, les principaux partenaires sont des pays francophones.

Plus de titres édités, mais moins d'exemplaires imprimés

L'Idep explique que les éditeurs concentrent leurs efforts sur la réduction des coûts liés au stockage et à la distribution en ajustant la production à la demande. « L'écart entre le nombre d'exemplaires produits et le nombre d'exemplaires vendus s'est encore réduit de 7 % par rapport à l'an dernier. En cinq ans, il a diminué de 40 %. »

D'après les chiffres du Syndicat national de l'édition, 505,4 millions d'exemplaires ont été imprimés en 2018, soit 3,3 % de moins que l'année précédente.

Cependant, en l'espace de dix ans le nombre de nouveautés a augmenté de 17 % et celui des réimpressions de 70 %.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...