Le géant américain LSC Communications ferme trois sites d'impression

© LSC Communications

Depuis juillet dernier, l'un des plus importants imprimeurs de magazines et de catalogues des États-Unis aura réduit ses effectifs de 2 500 employés sur environ 21 000.

Afin de faire "face aux importants changements structurels dans l'industrie", le géant américain de l'impression LSC Communications (3,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires) a annoncé la fermeture de trois des ses installations de fabrication aux Etats-Unis.
Ces trois usines qui emploient selon la presse américaine environ 1700 salariés devraient fermer d'ici juillet 2020.

"Avec de nombreux titres imprimés par une plate-forme entièrement numérique, diminuant leurs parutions, le nombre de pages et/ou d'exécutions, ou fermant complètement, notre stratégie est d'aligner davantage notre plate-forme sur ces tendances de l'industrie" indique dans un communiqué Thomas J. Quinlan III, le dirigeant de LSC.

Depuis l'annonce de l'abandon de l'accord de fusion de LSC avec Quad/Graphics (4,2 milliards de dollars de chiffre d'affaires) en juillet 2019 suite à une procédure anti trust, LSC a dû prendre une série de mesures pour renforcer sa position opérationnelle et financière, explique-t-il.
Avec cette nouvelle annonce, LSC aura fermé huit sites de production dans divers secteurs d'activité et réduit ses effectifs de 2 500 employés sur environ 21 000 personnes.

Les résultats financiers du troisième 2019 montrent en effet une forte du chiffre d'affaires à 83 millions de dollars: - 17,9 % par rapport au troisième trimestre 2018 et après ajustement de - 9,3 %.

Parallèlement à ces fermetures, LSC annonce qu'il investit pour améliorer ses solutions de publipostage, pour relocaliser des équipements clés, et qu'il procède à des changements stratégiques dans sa chaîne d'approvisionnement.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...