Décès du graphiste et typographe Robert Massin

Extrait de l'édition mise en page par Robert Massin de La Cantatrice chauve d'Eugène Ionesco (1964).

Robert Massin révolutionna la mise en page depuis les années 1950.

Robert Massin est décédé, le 8 février 2020, à Paris, à l'âge de 94 ans. Ce graphiste et typographe français a travaillé pour de grandes maisons d'éditions dont Gallimard. Peu connu du grand public, il est étudié dans les écoles d'arts depuis des décennies.

Né en 1925, dans l'Eure-et-Loir, Robert Massin se forme après le lycée à la typographie aux côtés de Pierre Faucheux, l'un des fondateurs du graphisme français moderne au Club français du Livre.

Il entre chez Gallimard en 1958 en tant que directeur artistique, il y travaillera pendant plus de vingt ans.
Il signe notamment les mises en page des ouvrages Exercices de style (1963) et Cent Mille Milliards de poèmes (1961) de Raymond Queneau ou encore La Cantatrice chauve d'Eugène Ionesco (1964). Ces ouvrages sont remarquables par le jeu entre la typographie et le texte, Massin créant de véritables mises en scène typographique.

Robert Massin a également créé des chartes graphiques. En 1971, il réalise la maquette des célèbres livres de poche de Gallimard, la collection Folio. Il choisit le fond blanc et fait appel à des illustrateurs pour chaque titre.

Dans les années 1980, il devient directeur de collection aux éditions Denoël, puis travaille pour les éditions Albin Michel, Robert Laffont et La Nuée bleue. 

Il est également l'auteur de plusieurs ouvrages sur la typograhie, comme L'ABC du métier (1989) de l'Imprimerie Nationale ou Azerty, l'alphabet du monde (2004) chez Gallimard.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...