En temps de crise, les imprimeurs s'organisent - 29 avril 2020

Partout en France les acteurs de l'industrie des arts graphiques se mobilisent pour maintenir une activité ou offrir leurs services dans cette période de crise sanitaire.

Une imprimerie bretonne imprime des cours pour les enfants

À Lesneven dans le Finistère (29), l'imprimerie Bauer apporte son aide aux familles qui ne disposent pas d'imprimante en imprimant gracieusement les cours des enfants, rapporte le quotidien Ouest France. Les familles font parvenir par mail les fichiers à l'entreprise qui ensuite se charge de l'impression et de la livraison, explique l'imprimeur au journal.

À court de plexiglas, la société Artip communication propose une solution alternative

L'imprimerie numérique Artip Communication, spécialisée dans l'affichage et le grand format, a dû faire face en avril à une pénurie de plexiglas servant à la fabrication de vitres de protection. En attendant le réapprovisionnement par ses fournisseurs, l'imprimeur installé à Auch (32) propose une solution alternative. Il s'agit d'un Hygiaphone mobile en PVC 6 mm, indique l'imprimeur sur les réseaux sociaux. Cette vitre de protection en PVC est destinée à être posée un comptoir, guichet ou bureau afin de protéger des postillons.

Ne pas faire fortune, mais maintenir une activité et être solidaire

L'agence de fab, une imprimerie numérique implantée à Argenteuil (95), s'est temporairement reconvertie dans la fabrication de visières de protection, rapporte l'hebdomadaire du Val-d'Oise L'Écho, le Régional. L'entreprise produit également des adhésifs pour le marquage au sol et des comptoirs en plexi. « L'objectif n'est pas de faire fortune, mais c'est plus le sentiment de participer à lutter contre la catastrophe et d'être solidaire », résume le gérant au journal. Un sentiment sans doute partagé par beaucoup d'imprimeurs dans tout le pays.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...