Cascades ferme sa filiale suédoise

Le groupe international Cascades évoque un marché européen très compétitif.

Le groupe québécois Cascades, leader dans la récupération et la fabrication de produits d'emballage et de papiers tissu composés principalement de fibres recyclées, fermera sa filiale suédoise, Cascades Djupafors, au 30 juin cette année. Cette décision fait suite à un processus de consultation avec les syndicats.

"L'environnement économique européen actuel nous force à réorganiser nos activités de production sur ce continent afin d'être compétitif" explique le président et chef de la direction de Cascades, Mario Plourde. Il parle d’"une décision difficile motivée par des conditions de marché anémiques."

En février, il évoquait, au début des négociations, la "situation financière difficile" de Djupafors, le "marché très compétitif", ainsi qu'"un environnement économique européen difficile qui perdure depuis 2011". Cette fermeture "s'inscrit dans un contexte de révision et de restructuration" de la plateforme de production située en Europe.

Plusieurs clients de la fabrique suédoise seront desservis par l’usine française située en Savoie à La Rochette. Des accords ont déjà été conclus afin d'éviter toute interruption des livraisons.

Acquise par le groupe Cascades en 1989, l’usine Djupafors spécialisée dans la fabrication de cartons plats couchés recyclés pour boîtes pliantes, emploie 130 personnes.

"Je veux remercier sincèrement les travailleurs de Djupafors pour leur travail et la loyauté dont ils ont fait preuve envers Cascades pendant toutes ces années. Nous les accompagnerons à travers cette épreuve"  affirme Mario Plourde.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise