Une usine de carton verte, c'est possible

L'utilisation des déchets du bois a permis à la cartonnerie Iggesund, située dans le nord de la Suède, de produire 90% de ses besoins en énergie.

Depuis le mois d'avril, la cartonnerie suédoise Iggesund, qui fait partie du groupe forestier Holmen, est quasiment autonome en énergie grâce à la bioénergie.

"Nous sommes sur le point de réaliser notre ambition de voir notre usine fonctionner sans énergie d’origine fossile grâce aux efforts mis en œuvre et aux investissements réalisés depuis longtemps déjà" déclare fièrement Olov Winblad von Walter, le directeur de l’usine.

Le début de ce grand projet d'autosuffisance énergétique a débuté en 2012, par l'achat d'une chaudière de récupération.

Cette nouvelle chaudière constituait le plus gros investissement de l’usine jamais réalisé, avec un coût de plus de 250 millions d’euros. Elle a permis à l’usine d’augmenter progressivement sa production annuelle de pâte, en passant de 350 000 à 420 000 tonnes.

"Au cours du procédé au sulfate de notre production de pâte, nous séparons les fibres de cellulose qui constituent la moitié de la masse d’un rondin" explique le cartonnier. "L’autre moitié est le liant du bois, composé essentiellement d’une substance riche en énergie que l’on appelle la lignine. Nous la brûlons dans la chaudière et elle produit assez de vapeur et d’électricité pour couvrir plus de 90 % de nos besoins énergétiques." Elle fournit 90 % de l'énergie, tout en réduisant les déchets qui auraient fini à la décharge.

"Mise en fonction au printemps 2012, notre nouvelle chaudière de récupération est de plus en plus performante à mesure que nous finalisons les réglages. Et la croissance de notre production de pâte favorise également notre production énergétique."

Une fois certains réglages effectués, il s’est avéré que les émissions de particules,qui étaient déjà faibles, avaient été réduites de moitié. Les émissions de sulfate, qui contribuent à l’acidification des terrains environnants, ont également chuté de plus de 80 %. Les émissions dans l’air et dans l’eau sont parmi les plus faibles de ce secteur de production.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...