Portrait d'une imprimerie à la pointe du développement durable

À l'imprimerie bretonne Calligraphy Print, les conducteurs font rouler les presses, les opérateurs PAO traitent les fichiers, les moutons tondent la pelouse et les abeilles qui font du miel...

Le

Fondée en 1989 par le père de l'actuel dirigeant, l'imprimerie Calligraphy Print qui emploie 63 salariés et réalise 10,5 millions d'euros de chiffre d'affaires est à la pointe du développement durable. 

Après avoir été l'une des premières imprimeries à obtenir la certification ISO 14001, en 2009, l'imprimerie située à Châteaubourg en Ille-et-Vilaine a reçu le label Green Procurement Standards (charte internationale achats verts), qui atteste notamment que l'entreprise n'utilise aucune molécule dangereuse pour l'homme et l'environnement. "La norme ISO 14000 ne demande que la moitié des critères Green Procurement Standards", souligne Olivier Pouchin, président de Calligraphy Print. Seule une quarantaine d'entreprises en France ont cette certification et l'entreprise bretonne est l'unique imprimerie.

Surface doublée et production en hausse d'un tiers : + 10% d'énergie consommée 

Le site de production construit en 2008 vient d'être agrandi et sa nouvelle extension, ouverte depuis quelques semaines (lire 8 millions d'euros d'investissement pour Calligraphy Print), a permis d'améliorer encore ses performances en matière d'environnement.

"Mon père, déjà, s'intéressait aux traitements de déchets et la revalorisation des produits. La construction du nouveau site de production et son extension nous a permis de vraiment concrétiser cette stratégie de manière plus globale", explique Olivier Pouchin, fils du fondateur.

Sur ce site, l'imprimeur consomme 10 % d'énergie en plus alors que l'usine est deux fois plus grande que la précédente et le volume de production en hausse de 35 %.

Pour arriver à ce résultat (qui devrait encore s'améliorer grâce à la nouvelle construction), l'imprimeur a mis en place de multiples systèmes. 

Led, eau de pluie, pompe à chaleur...

Le nouvel atelier de 4 100 m2 est totalement éclairé par led et cet éclairage s'adapte automatiquement à la luminosité ambiante. L'ancien atelier, éclairé partiellement par led, devrait lui aussi fonctionner prochainement entièrement avec cette technologie.

"Nous récupérons l'eau de pluie pour tout ce qui est sanitaire, arrosage, nettoyage, et l'énergie calorifique de nos machines grâce à une pompe à chaleur pour nous chauffer l'hiver."

De plus, le chef d'entreprise a travaillé sur des systèmes de microfiltration de l'eau qui lui a permis de réduire de 40 % son utilisation de l'eau pour tout ce qui concerne les plaques, et de diviser par 12 sa consommation sur les machines à imprimer.

Calligraphy Print cherche aussi en permanence à réduire ses déchets, par exemple en utilisant des consommables conditionnés en plus grande quantité.

Les molécules cancérigènes ont également été recensées (13 ont été trouvées), puis des processus ont été modifiés afin de supprimer toutes ces substances dangereuses pour l'homme et l'environnement.

Des moutons et du miel

L'imprimerie compte aussi un cheptel d'une vingtaine de moutons de deux espèces peu communes, ce qui évite l'utilisation de tondeuses.

Et derrière l'usine, se cachent six ruches. Olivier Pouchin souhaitait répondre à un problème de pollinisation dans la région. Les abeilles ont produit 70 kg de miel l'année dernière, une récolte partagée entre les clients et les employés.

Une démarche globale

"Pour nous, c'est une recherche de performance dans tous les domaines, explique Olivier Pouchin. Bien sûr, dans notre domaine de prédilection qui est l'imprimerie (matériels performants, organisation), mais aussi sur la partie sociale et environnementale. Nous travaillons beaucoup sur les conditions de travail : réduire le bruit, optimiser les EPI (équipement de protection individuelle, ndlr), réduire le nombre de solvants, travailler sans CMR (c'est-à-dire sans molécules cancérogène, mutagène et reprotoxique)... Et sur la partie environnementale, nous cherchons à réduire notre impact environnemental global."

Plus d'infos sur la société Calligraphy Print
Reportage : Les démarches environnementales dans l'imprimerie

Que gagne-t-on à appliquer une démarche environnementale poussée ?

Vos réactions
Ajouter un commentaire...

Martin Marcel 2 mois
Bravo Monsieur Pouchin, c'est ce qui s'appelle être responsable quant à l'avenir des arts graphiques, de l'impact environnemental et de l'avenir de nos descendants. Que vous puissiez allez au bout de toutes vos idées pour servir d'exemple à d'autres. C'est un "combat de tous les jours" mais la société et la planète vous remercient. Marcel Martin, Suisse
Martin Marcel 2 mois
J'ai oublié de signaler que je suis ancien typographe et ancien linotypiste. Avec des bénévoles, nous faisons vivre un Musée vivant de la typographie. Site: www.encretplomb.ch
Atelier-Musée Encre & Plomb – Atelier-musée vivant de l'imprimerie typographique

Atelier-Musée Encre & Plomb – Atelier-musée vivant de l'imprimerie typographique

www.encretplomb.ch
Virgie Virgie 2 mois
Superbe démarche qui va tout à fait dans l'éco-responsabilité.

Calligraphy Print dans le classement de l'imprimerie
Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO