Heidelberg entame la prochaine étape de sa réorganisation

Le fabricant allemand a dévoilé ses axes et stratégies de développement afin d'atteindre une marge EBITDA d'au moins 8% l'an prochain.

Après cinq années de pertes, Heidelberg a renoué avec les profits (4 millions d’euros contre -117 millions d'euros l'an dernier).

"Nous entamons maintenant la prochaine étape de la réorganisation du groupe afin d’assurer son développement et d’accroître sa profitabilité : faire des acquisitions dans des secteurs en croissance, réduire les activités générant de faibles marges et baisser les coûts de structure" déclare Gerold Linzbach, le directeur général de Heidelberg (à droite sur la photo).
L’objectif est d’atteindre une marge EBITDA d’au moins 8 % pour l’exercice 2015/2016.

L'offset toujours en évolution

Heidelberg poursuit son développement dans le domaine de l’offset, les prochaines évolutions concerneront essentiellement les formats 50x70, 70x100 et le très grand format.

Un développement du jet d'encre sur plusieurs secteurs

Heidelberg tient aussi à se développer rapidement dans le secteur de l’étiquette. Cet automne, Heidelberg et Gallus dévoileront un nouveau système pour l’impression d’étiquettes personnalisées et en séries limitées combinant la flexographie et la technologie jet d’encre de Fujifilm.

De plus, Heidelberg France sera responsable de la distribution des machines Gallus boîtes pliantes sur le marché français.

Parallèlement de nouveaux systèmes d’impression jet d’encre destinés aux marchés de la communication graphique, de l’étiquette et du packaging sont en cours de développement avec Fujifilm.

Heidelberg mise également sur l'impression personnalisée 4D avec la gamme Jetmaster Dimension, qui permet l’impression haute qualité sur tous types d’objets, même très grand (avions, bus, …). Une nouvelle machine de cette gamme est déjà en bêta test chez Flyeralarm, l’un des leaders européens de l’impression en ligne.

Le développement de l'impression hybride et impression des courts tirages en partenariat avec Ricoh, se poursuit. Afin d'accentuer sa présence sur ce marché, Heidelberg France va dédier une partie de sa force commerciale au secteur numérique avec trois personnes à plein temps.

Dans le domaine du web-to-print, Heidelberg poursuit aussi son développement : les solutions de Neo7even, société allemande rachetée en 2013, spécialisée dans le développement de logiciels pour l’édition multicanal, seront progressivement intégrées dans Prinect.

Les consommables, une source de croissance importante

Heidelberg voit également des sources de croissance importante dans le développement de ses activités de services et de consommables. Elle va élargir ses gammes de consommables et elle est actuellement en discussion pour le rachat de fabricants de consommables.

De plus, Fujifilm va commercialiser les CtP Heidelberg sous sa propre marque et Heidelberg assurera la vente des plaques Fujifilm sur certains marchés européens. 

Nouveaux business models pour les activités à faibles marges

Dans cette grande réorganisation, il faudra également s'attendre au cours des six prochains mois, à des changements radicaux de fabrication, à l’interruption de certaines opérations ainsi qu'à d'autres partenariats.

"La culture d'entreprise de Heidelberg aborde une nouvelle ère. Le point central des décisions sera à la fois les résultats de nos clients et nos propres résultats" conclut Gerold Linzbach.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...