KBA - Commandes en baisse mais chiffre d'affaires en hausse

KBA vient de publier ses résultats du troisième trimestre.

Au troisième trimestre, le deuxième constructeur mondial de machines d'imprimerie, Koenig & Bauer AG (KBA) affiche un chiffre d'affaires, pour les neuf premiers mois, en augmentation de 8,5 % pour atteindre 791,8 millions d'euros. 

L'augmentation du chiffre d'affaires, l'extension des activités de service et l'allègement des charges réalisé ont permis une hausse de près de 18 millions d'euros du résultat d'exploitation qui s'établit à 7,0 millions d'euros. Le bénéfice avant impôts (EBT) après neuf mois est de 1,2 millions d'euros contre une perte de 16,3 millions d'euros pour l'exercice précédent.

Des commandes en baisse

Avec 668,7 millions d'euros au total, les prises de commandes dans l'ensemble du groupe sont en recul de 5,8 % par rapport à l'exercice précédent, avec une situation contrastée dans les deux secteurs d'activité.

Dans le secteur des presses offset feuilles, les prises de commande des neuf premiers mois ont, avec 449,9 millions d'euros, régressé de 1,9 % par rapport à l'année précédente.

Les commandes de rotatives et machines spéciales ont, avec 218,8 millions d'euros, chuté de 12,9 % par rapport à 2013. De plus, le rythme des nouvelles commandes dans le domaine de l'impression de billets de banque a également ralenti, en dépit d'un grand nombre de projets.

Mais des résultats sectoriels en hausse

Le chiffre d'affaires dans le secteur des presses offset feuilles a progressé de 6,5 % pour atteindre 406,3 millions d'euros contre 381,4 millions d'euros pour l'exercice précédent. Cette hausse, les économies réalisées et la légère amélioration des prix ont permis un résultat d'exploitation positif de 2,8 millions d'euros contre une perte de 7,8 millions d'euros en 2013.

Dans le domaine des rotatives et machines spéciales, les revenus générés par les secteurs de l'impression de sécurité et des emballages spéciaux ont fait progresser le chiffre d'affaires de 10,6 % à 385,5 millions d'euros par rapport à 2013.

Malgré un faible taux de charge des sites dédiés aux rotatives, le résultat sectoriel s'établit à + 4,2 millions d'euros contre - 2,9 millions d'euros l'année précédente.

Poursuite de la baisse des effectifs

Au 30 septembre 2014, le groupe employait 5 930 salariés. En excluant les jeunes en formation, les salariés en disponibilité, en CDD ou bénéficiant de mesures de retraite progressive, ainsi que les sociétés nouvellement incluses – KBA-Kammann et KBA-Flexotecnica –, l'effectif de 4 907 salariés, a diminué de 445 personnes. La poursuite du programme de restructuration, Fit@All, devrait permettre de réduire ce chiffre à moins de 4 500 d'ici 2016.

Pronostics pour 2014

Le contexte économique d'importants marchés émergents et de certaines régions de l'Europe s'est dégradé. Les conséquences de la crise financière ne sont pas encore surmontées. Les conflits militaires et l'inquiétude face à Ebola pèsent sur les perspectives d'avenir et freinent les ventes de nouvelles machines.

Cependant, le pdg de KBA, Claus Bolza-Schünemann, confirme les perspectives annuelles pour 2014, dans le rapport du troisième trimestre, et vise un chiffre d'affaire consolidé avoisinant 1 milliard d'euros pour atteindre un résultat consolidé avant impôts (EBT) au moins équilibré.

En plus des succès déjà obtenus grâce à l'extension des services d'assistance technique, le développement des activités sur les marchés de croissance de l'impression numérique et des emballages spéciaux devrait contribuer à renforcer la situation bénéficiaire du groupe.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...