Facebook aurait créé 78 000 emplois indirects en France en 2014

D'après l'étude, l'entreprise aurait produit indirectement 227 milliards de dollars et créé 4,5 millions d'emplois à travers le monde en 2014.

Facebook vient de publier une étude pour démontrer son impact économique sur le monde. 

Commandé à Deloitte, ce rapport, intitulé Impact économique global de Facebook, analyse comment le réseau social a influencé la croissance et l'emploi dans le monde en étudiant trois aspects.

Tout d'abord, il s'est penché sur le marketing, c'est-à-dire l'impact des outils publicitaires de Facebook pour les commerçants. Deloitte précise avoir exclu les campagnes offline qui se sont seulement déplacées vers Facebook et non ajoutées. 

Deuxièmement, il a comptabilisé les revenus provenant des outils de la plate-forme. Cela comprend l'économie des applications des développeurs ainsi qu'une partie des revenus générés par les invitations aux événements.

Et, dernier point, Deloitte a estimé la part imputable à la connectivité. Il a calculé les retombés économiques de la consommation du trafic de la bande passante dû à Facebook et la part de la valeur des périphériques achetés pour accéder à Facebook. 

"Notre étude montre que Facebook permet une activité économique importante dans le monde en aidant à ouvrir de nouvelles possibilités grâce à la connexion entre les gens et les entreprises, l'abaissement des barrières de la commercialisation, et en stimulant l'innovation", explique Jolyon Barker, directeur de Deloitte.

L'étude attribue à l'entreprise 227 milliards de dollars générés de manière indirecte ainsi que la création de 4,5 millions d'emplois à travers le monde en 2014.

Le marketing est le secteur qui a rapporté le plus, avec 148 milliards de dollars dans le monde, la connectivité permet de produire 50 milliards et la plate-forme de développement 29 milliards.

Parmi les pays d'Europe, du Moyen-Orient et de l'Afrique, c'est le Royaume-Uni qui bénéficerait le plus de l'impact de Facebook, avec 11 millions de dollars et 154 000 emplois générés grâce au réseau social. Viennent ensuite l'Allemagne avec 7 millions de dollars et 84 000 emplois puis la France, 7 millions de dollars et 78 000 emplois.

Selon la directrice des opérations de Facebook, Sheryl Sandberg, "la bonne nouvelle est que l'industrie de la technologie alimente l'économie et crée des emplois au sein et au-delà de ses propres campus. Chaque jour, les entreprises de toutes tailles, des secteurs et des ensembles de compétences utilisent la plate-forme Facebook pour s'agrandir et se développer".

 

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...