McDonald's est-il une dictature ?


À travers un film publicitaire, Taco Bell s’attaque au géant du burger McDo, le dépeignant comme un régime totalitaire où aucun choix n’est possible.

McDonald’s décrit comme une de camp de concentration où chacun doit, chaque matin, faire la queue pour obtenir un burger rassis… c’est la toile de fond du dernier film publicitaire de l’américain Taco Bell. Pour promouvoir sa nouvelle offre de petit-déjeuner, le spécialiste du fast-food tex mex n’hésite pas à déclencher la guerre à la chaîne de burger.

Dans cette vidéo de 3 minutes, le clown Ronald est transformé en un tyran qui impose une véritable dictature du petit-déjeuner : « c’est encore un matin parfait dans la République de la Routine où le bonheur consiste à manger le même petit-déjeuner » proclame une propagande publicitaire dans un vieux poste de télévision. Jusqu’au jour où deux jeunes rebelles décident de s’enfuir et de rejoindre le monde extérieur, le monde libre. Et que retrouve-t-on dans ce monde libre ? De jeunes gens épanouis et souriants qui dégustent leur petit-déjeuner Taco Bell…

Intitulé "Routine Republic", ce film publicitaire sera notamment diffusé durant la saison finale de Walking Dead dimanche 29 mars aux États-Unis. Pour éviter les poursuites en justice, Taco Bell a pris soin de n’utiliser aucune des icônes légales de McDo. Mais les références à la symbolique de la marque de burger sont nombreuses : le clown joyeux qui devient clown stalinien, les toboggans jaunes, les couleurs, les boules multicolores des espaces pour enfants, les burgers… etc.

Cependant, bien que Taco Bell s’empare des codes du militantisme écologique pour critiquer McDo, il ne faut pas se méprendre sur ses intentions. Il ne s’agit au fond ici que de l’histoire de deux jeunes qui fuient le règne d’une multinationale pour en rejoindre une autre.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...