Après Vistaprint, Pixartprinting et Exaprint, une nouvelle acquisition pour Cimpress

Avec ce nouveau rachat, la maison mère de Vistaprint poursuit son objectif de mettre en place une grande plate-forme web-to-print commune à plusieurs marques.

Le leader mondial de la personnalisation de masse, Cimpress, au chiffre d'affaires de 1,2 milliard de dollars et propriétaire de Vistaprint, continue à se renforcer sur le marché européen.

Après les rachats l'an dernier du spécialiste norvégien en produits photo FotoKnudsen, de la société italienne web-to-print Pixartprinting présente en Italie, France et Espagne, du web-to-print néerlandais People & Print Group (rebaptisé Printdeal) et il y a quelques semaines, du Français Exagroup propriétaire d'Exaprint, l'imprimeur des imprimeurs, Cimpress vient d'annoncer l'acquisition prochaine de Druck und Handelsgesellschaft (druck.at), l'une des principales d'imprimeries en ligne d'Autriche.

Cimpress explique que cette acquisition est dans la droite ligne de sa stratégie visant à "la construction d'une plate-forme logicielle opérationnelle qui regroupe et optimise la chaîne d'approvisionnement et la production de masse de produits personnalisés sur le marché par exemple de la signalisation, de l'édition, de l'habillement et des produits promotionnels″.

"L'avenir de la personnalisation de masse est extrêmement prometteur pour toutes les entreprises qui parviennent à combiner des capacités de niveau mondial dans les secteurs du logiciel et de la production", expliquait en novembre dernier Don Nelson, directeur des opérations de Cimpress. "La solution est d'intervenir à grande échelle, tout en produisant en petites quantités."

La stratégie de Cimpress est "d'exploiter une plate-forme commune à plusieurs marques, chaque marque ayant une proposition de valeur et d'orientation client distincte".

Fondée en 2001, Druck.at produit une grande variété de produits imprimés qui sont vendus directement aux petites et moyennes entreprises et auprès des revendeurs tels que les concepteurs graphiques, les courtiers d'impression, d'impression et de boutiques locales.

L'entreprise compte 240 employés pour un chiffre d'affaires 2014 d'environ 34 millions d'euros et un bénéfice net de 2 millions.

Le montant de cette transaction s'élève à 23,3 millions d'euros (20 millions à la clôture de la transaction en juin 2015 puis 3,3 millions en numéraire ou en actions payées en 2017 au plus tôt).

Le projet de cette plate-forme de personnalisation partagée est un projet planifié sur cinq ans et débuté l'an dernier. D'autres acquisitions sont donc certainement au programme.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Moons Lucien - 13 Avril 2015
Bel exemple de modèle d'affaire dont l'objectif est de grandir plus rapidement que leurs concurrents. Mais aussi efficace dans l'execution, quant on voit la vitesse à laquelle les aquisitions se succèdent! Impressionnant.
Ajouter un commentaire...