La consommation des médias est en hausse... mais profite au digital

Les chiffres du dernier rapport du bureau d'étude ZenithOptimedia confirme une fois de plus la tendance. La consommation des médias en ligne est en hausse et celle des médias traditionnels (journaux et magazines en tête) baisse.

La consommation des médias dans le monde est en hausse de 1,4 % en 2014. Les gens vont passer plus de huit heures par jour à consommer des médias cette année, selon le rapport Media Consumption Forecasts de ZenithOptimedia. (À noter que cela représente tout de même la moitié du temps éveillé des personnes !)

Hausse des médias en ligne et baisse des médias traditionnels

Cette augmentation est tirée par la consommation d'internet qui progresse de 11,8 %. Et si internet a propulsé la consommation des médias, cela a également érodé la consommation des médias traditionnels, comme l'on pouvait si attendre. 

De 2010 à 2014, le temps passé en ligne a presque doublé au niveau mondial (de 59,6 à 109,5 minutes par jour), alors que le temps alloué aux médias traditionnels (journaux, magazines, télévision, radio et cinéma) a diminué de 6,56 % (402,2 à 375,8 minutes). 

Les journaux et magazines les plus touchés

Ce sont les journaux papiers ont le plus souffert de la concurrence d'internet, suivis par les magazines. Le temps moyen passé à la lecture des journaux a chuté de 25,6 % de 2010 à 2014 (passant de 21,9 minutes par jour et par lecteur en 2010 à 16,3 minutes en 2014), et le temps consacré aux magazines de 19,0 %.

En fait, Le temps moyen passé à lire les actualités sur support papier dans le monde a décliné de 25% en quatre ans, entre 2010 et 2014, selon les chiffres du rapport révélés par The Guardian. 

En France, selon l'étude Audipresse One publiée en avril dernier, la lecture de la presse sur le support papier en 2014 ne représente plus que 55 % du temps consacré à cette activité, les lectures numériques représentant 45 % de la consommation de la presse.

Les perspectives

Le bureau d'étude s'attend à ce que la consommation de papier journal, entre 2014 et 2017, baisse en moyenne de 4,7 % par an, tandis que les magazines et la télévision reculent de respectivement 4,4 % et 1,6 %. (Ces chiffres concernent le temps passé sur ces médias dans leurs formes traditionnelles).

Mais cité par The Gardian, Jonathan Barnard, directeur de l'étude, souligne : "Bien que l'impression est en baisse, les éditeurs n'ont jamais été lus par autant de personnes″.

Cela doit donner aux marques et aux titres l'occasion de communiquer avec les consommateurs, par d'autres moyens.

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...