Le nouveau billet de 20 euros arrive en novembre

Cette nouvelle série sera délivrée aux guichets et par certains distributeurs automatiques à partir du 25 novembre prochain.

Après le billet de 5 euros en 2013, puis celui de 10 euros en 2014, le nouveau billet de 20 euros est le troisième de la série Europe. À compter du 25 novembre prochain, il sera mis en circulation sur le territoire français ainsi que dans l’ensemble de la zone euro. Le billet de 20 euros est celui qui est le plus largement utilisé en France parmi toutes les coupures en euro (41 % des billets reçus ou délivrés par la Banque de France). Dans la zone euro, il occupe la 2e place en nombre de billets en circulation (18,4 % du nombre total de billets).

Pour renouveler l’ensemble de la série dans la zone euro, pas moins de 6,5 milliards de billets de 20 euros vont être produits. Plusieurs banques centrales se chargent de la fabrication, soit directement lorsqu’elles disposent d’une imprimerie interne, soit en faisant intervenir un autre fabricant. Au total, 16 imprimeries européennes produisent les billets.

Un billet "made in Auvergne"

En France, ce billet est produit comme ses prédécesseurs dans l’imprimerie ultra sécurisée de la Banque de France, à Chamalières, dans le Puy-de-Dôme. Cette imprimerie fonctionne avec la papeterie de la Banque de France située à Vic-le-Comte, également dans le Puy-de-Dôme.

Innovation et sécurité

Ces nouveaux billets conservent le graphisme et les couleurs dominantes de la première série tout en intégrant certaines innovations technologiques, explique la Banque de France.

Les signes de sécurité intégrés ont été perfectionnés pour garantir une meilleure protection contre la contrefaçon. La méthode "toucher, regarder, incliner" permet de vérifier facilement l’authenticité des billets.

Comme sur les billets de 5 et 10 euros, le nombre est visible instantanément avec une couleur variant du vert émeraude au bleu profond selon l’inclinaison. De petites lignes imprimées en relief sur les bordures gauche et droite du billet, permettent, notamment aux aveugles et aux malvoyants, de l’identifier sans difficulté. Contrairement aux deux premières coupures de la série, cette nouvelle coupure n’est pas vernie.

Mais la nouveauté la plus marquante de ce nouveau billet de 20 euros est constituée par la fenêtre portrait dans l’hologramme faisant apparaître en transparence le portrait d’Europe, une déesse de la mythologie grecque. Un portrait qui provient d’un vase qui se trouve au Musée du Louvre.

Les anciens billets coexisteront avec cette nouvelle série avant d’être progressivement retirés de la circulation. La date de cessation définitive des anciennes coupures sera communiquée ultérieurement. Une fois cette date passée, les anciens billets pourront néanmoins être échangés aux guichets de la Banque de France et dans les Banques nationales de l’Eurosystème.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...