Gallimard lance sa propre gamme de papeterie

© Éditions Gallimard

En hommage à sa célèbre collection Blanche, Gallimard opte pour une approche éditoriale de la papeterie.

Tout le monde peut désormais écrire chez Gallimard. La maison d’édition vient de lancer sa gamme de papeterie en hommage à l’emblématique collection Blanche née en 1911. Elle est composée de carnets, de cahiers et de blocs de différentes dimensions reprenant le célèbre graphisme de l’éditeur : deux liserés rouges et un liseré noir sur fond beige. Les couvertures sont imprimées sur du papier Tintoretto 200 g/m2, fabriqué pour Gallimard par la maison Fedrigoni.

Les titres des carnets reprennent ceux d’écrivains renommés (Duras, Aragon, Eluard, Saint-Exupéry) écrits en lettres rouges comme sur les couvertures des livres. On retrouve par exemple Souvenirs Personnels d’après Victor Hugo, Calligrames d’après Apollinaire, Les plaisirs et les jours d’après Marcel Proust ou encore Exercices de Styles d’après Raymond Queneau.

Les carnets sont déclinés en plusieurs formats ainsi qu’en blocs détachables. Les différents modèles ont des caractéristiques spécifiques selon leur usage et leur format : verso de la couverture imprimée en rouge, rabats, dos carré cousu au fil de lin rouge, reliure couture Singer, etc.

Ceux destinés à l’écriture possèdent des pages lignées. Ils s’ouvrent par une citation extraite de l’œuvre à laquelle ils font référence et se terminent par un rappel de l’histoire de la collection blanche. Les cahiers de dessin sont accompagnés d’un crayon aux couleurs de la NRF et les cahiers grand format sont vendus dans un étui.

Cette nouvelle gamme de papeterie sobre et élégante est disponible en librairie à partir de 8,90 euros. Elle s'inscrit dans la lignée des cahiers haut de gamme comme les célèbres carnets Moleskine devenus légendaires pour avoir été les compagnons d’écriture d’auteurs comme Hemingway, Céline, Apollinaire ou Oscar Wilde.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...