Les exportations de papier, une priorité en 2016 pour le Russe Volga

© Volga

Les exportations restent un point crucial pour le papetier Volga en 2016 et la France et la Belgique sont dans la ligne de mire du Russe.

Pour le producteur russe de journal papier Volga Paper, l'exportation reste une priorité en 2016.

Pour les 11 premiers mois de 2015, les exportations du papetier russe Volga ont représenté 66 % du volume total de ses ventes. Il a approvisionné 76 pays dans le monde en 2015 contre 72 en 2014.
L'Europe (35 %) et notamment l'Allemagne, puis l'Inde (17 %) et l'Asie sont les marchés les plus importants du Russe.

Volga n'exportait plus vers la France et la Belgique depuis 2010. Mais aujourd'hui, le papier journal de la marque Volga est à nouveau vendu dans ces deux pays.

Un marché compliqué

Cependant, en raison de l'arrêt de trois des quatre machines à papier en 2015 - dû à la baisse du prix d'achat de la pâte et de l'augmentation des prix des matières premières, les exportations actuelles de la Volga sont environ 60 % plus faibles que celles du mois de janvier à 2015.
Les ventes à l'export ont représenté 206 852 tonnes en 2015 pour les 11 premiers mois de l'année alors que sur 2014 (l'année complète), elles étaient de 313 839 tonnes.

D'autres investissements en perspective

Pour stimuler ses ventes sur le marché étranger, Volga a mis en service en avril 2015 une machine de papier pour fabriquer une pâte 100 % thermomécanique (PTM). Elle a une capacité de production de 450 000 tonnes annuelles. Ce changement permet d'améliorer la qualité de la pâte et permettrait à Volga de rivaliser avec les produits des principaux producteurs européens tels que Holmen et UPM, selon le papetier.

Et Volga compte optimiser encore sa production. Il souhaite cette année améliorer sa structure de vente, sa logistique et utiliser des outils financiers plus souples et plus efficaces.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...