Investissements et embauches prévus à Roto Alba France (59)

Les trois rotatives hélio sont à l'arrêt depuis novembre 2013,

Jean Valli, nouveau propriétaire de l'imprimerie hélio nieppoise, dévoile quelques détails sur cette reprise.

À l'arrêt depuis novembre 2013, l'imprimerie Roto Alba France, située à Nieppe dans le Nord, pourrait redémarrer. 

Le groupe spécialisé dans la vente de papier, Valpaco, a racheté l'imprimerie spécialisée dans l'héliogravure, à la barre du tribunal de commerce de Lille, le 1er février.

Roto Alba France appartenait à l'Italien Guido Veneziani Editore depuis mai 2014. Il avait tenté de refaire tourner les rotatives, mais sans succès et avait finalement déposé le bilan en juin 2015. (Pour plus d'informations, lire Roto Alba France, l'histoire d'un gâchis.)

Valpaco, présidé par Jean Valli, est donc le nouveau propriétaire du site à travers sa filiale Rotalys.

"Nous sommes en train d'étudier la possibilité de remettre en exploitation cette unité avec quelques nouveaux critères pour essayer d'en faire un modèle nouveau de l'imprimerie hélio," nous confie-t-il.

Il précise : "Nous avions une particularité : nous étions propriétaire du matériel du site qui était loué à Roto Alba France depuis 6/7 ans."
Ce parc se composait de deux rotatives 2,44 m et une de 3,88 m. Mais une seule machine serait utilisée, la 3,88, les deux autres n'étant plus en état de marche.

Des équipes déjà à pied d'œuvre sur le site

Jean Valli, prudent, préfère ne pas avancer de date de redémarrage : "Le site est arrêté depuis deux ans. (D'ailleurs beaucoup de personnes pensent que l'on ne redémarrera pas...) Pour l'instant, les équipes sont en place et travaillent au nettoyage et à la remise en route." Une dizaine de personnes sont en train de travailler à cette première étape.

Et après la remise en état du matériel, des tests techniques seront effectués puis viendra l'heure des investissements. Le chef d'entreprise souhaite investir dans différents équipements qui réduisent l'impact environnemental ainsi que dans du matériel qui améliorera la qualité d'impression.

À terme, trente personnes devraient être employées sur le site d'ici l'été.

Le nouveau site s'orientera vers des travaux de niche. Mais Jean Valli n'en dira pas plus.

Plus d'articles sur les chaînes :

Nord
Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...