L'industrie mondiale de l'impression, un marché disparate

Balance en pourcentage des situations financières, positives ou négatives, des imprimeurs interrogés au niveau mondial. © Drupa - Global Trends Report 2016

Les résultats préliminaires du rapport de la Drupa montrent de fortes disparités régionales et sectorielles sur les marchés de l'impression mondiale.

À l'occasion de l'approche du salon international de la Drupa (du 31 mai au 10 juin 2016 en Allemagne), l'organisateur de ce grand rendez-vous de l'impression, Messe Düsseldorf, publie les premiers résultats de son rapport Tendances mondiales 2016 qui présente un état de l'industrie.

Selon Richard Gray du bureau d'étude Print Future, auteur du rapport, les résultats de l'industrie sont plus "irréguliers" que l'année précédente. 

"Certaines régions sont en plein essor, comme l'Amérique du Nord, et d'autres sont en difficulté, notamment certaines régions en développement, commente-t-il. De même, le marché de l'impression industrielle (ou fonctionnelle, ndlr) et de l'impression de l'emballage se portent en général bien, celui du marché commercial est plus contesté, et particulièrement le marché de l'édition".

Graphique regroupant les indicateurs positifs ou négatifs des principaux paramètres de performance des imprimeurs interrogés dans le monde entier sur l'année 2015.

Le rapport met en évidence également, une hausse des revenus dans toutes les régions du monde, mais aussi une baisse des marges. Les imprimeurs européens, d'Australie et d'Océanie du Moyen-Orient et d'Asie font, en moyenne, état d'une baisse des prix. 

La concurrence, principal obstacle à la croissance

Imprimeurs et fournisseurs citent la forte concurrence comme le principal obstacle à la croissance. Ils évoquent également, quasiment à part égale, le recul des ventes.

Les raisons de ces difficultés sont avant tout (à 58 %) les problèmes à trouver de nouveaux clients, puis (à 35 %) à trouver de bons commerciaux. Environ 32 % blâment le manque de demande dans l'impression classique, mais seulement 10 % l'évoquent dans le numérique.

Plus d'articles sur les chaînes :

Réagir à cet article :
Ajouter un commentaire...