Une reprise en Scop et un carnet de commandes qui explose pour les Façonnables (59)

Jean-François Vanlitsenburgh, président de la nouvelle Scop Les Façonnables.

Cette entreprise spécialisée dans le façonnage a été reprise en Scop par 37 de ses anciens salariés. Aujourd'hui, l'entreprise affiche une belle dynamique et prévoit d'embaucher.

Bonne nouvelle des Hauts-de-France, le projet de reprise en Scop de l’entreprise Les Façonnables à Mouvaux (59) a été validé par le tribunal de commerce le 10 mars dernier.

Les 37 salariés de cette entreprise spécialisée dans le façonnage ont décidé de la sauver suite à sa mise en liquidation judiciaire. L’ancienne dirigeante ne souhaitait pas poursuivre l’activité. La nouvelle Scop conserve le nom Les Façonnables et poursuit l’ensemble de l’activité de l’entreprise : pliage, dépose du collage, découpe, dorure, brochage…

Un carnet de commandes plein

Aujourd’hui, l’entreprise affiche une belle dynamique avec un carnet de commandes qui "explose", explique le nouveau président de la Scop, Jean-François Vanlitsenburgh. "90 % de nos clients nous ont suivis. Nous sommes déjà en commandes jusqu’en juillet et devons même refuser des commandes."

Pour assurer le surplus de travail, la Scop envisage d’engager des intérimaires dans un premier temps et par la suite d’embaucher de nouveaux salariés : "peut-être une petite dizaine de personnes".

Côté parc machine, l’entreprise possède notamment une Ferag Unidrum, qui permet de faire jusqu’à 600 000 brochures/jour. En ce qui concerne les investissements, il s’agira d’abord de petit matériel qui viendra se greffer au matériel déjà présent, par exemple pour affiner la dépose, le collage, etc.

Le chiffre d’affaires de l’ancienne structure avoisinait les 4 millions. La Scop a choisi de baser son projet de reprise sur un chiffre de 2,6 millions d’euros. L’objectif : sélectionner les clients en se concentrant sur les dossiers qui présentent une certaine rentabilité. "C’est ce qui demain nous permettra de tenir et de continuer à investir. Nous restons vigilants", conclut Jean-François Vanlitsenburgh.

Plus d'articles sur les chaînes :

Nord
Réagir à cet article :
Yann le Calvez - 01 Avril 2017
votre perpective est d'essayer de garder un peu+que la moitier du chiffre bravo super 'affaire merci la france
Cynthia Savage - 03 Avril 2017
Bravo et bon courage. Que les entreprises françaises continuent à vous soutenir.
Zack La Rocca - 04 Avril 2017
Il vaut mieux une affaire qui tourne avec 2x moins de CA qu'une affaire qui s'écroule. Bravo et merci la France de permettre ce genre d'initiative.

Ajouter un commentaire...

Actualités de l'entreprise