Advertisement

La fusion d'Éco-emballages et Écofolio avance à grand pas

Le 3 avril 2017, l'Autorité de la concurrence a autorisé la fusion-absorption d'Éco-emballages et d'Écofolio, mais sous conditions.

Le

L'Autorité de la concurrence vient de donner son feu vert au projet de fusion entre les deux éco-organismes, Éco-emballages et Écofolio.

Éco-emballages et sa filiale Adelphe sont, à ce jour, les seuls organismes agréés par les pouvoirs publics en charge de la gestion de la responsabilité élargie des producteurs (REP) sur la filière des emballages ménagers, et Écofolio est le seul sur la filière des papiers.

Un concurrent potentiel en moins

L'Autorité de la concurrence considère que cette fusion ne "donne lieu à aucun chevauchement d'activités", mais elle constate que leur fusion fait "disparaître un concurrent potentiel sur chacune de ces deux filières" : "Écofolio dispose en effet de l'ensemble des moyens nécessaires à la diversification de son activité vers les marchés de la filière emballages ménagers. Il en va de même pour Éco-emballages s'agissant de la filière papiers", explique-t-elle dans un communiqué.

Elle estime également que cette disparition d'un concurrent potentiel "n'est pas susceptible d'être compensée à moyen terme par l'entrée d'autres opérateurs compte tenu des difficultés d'accès à certaines informations nécessaires pour obtenir un agrément ou exercer l'activité d'éco-organisme, notamment celles relatives à l'organisation des modes de collecte et de tri des collectivités, ainsi qu'à leurs performances."

Une fusion sous conditions

Elle pose donc des conditions à leur fusion : "Afin d'écarter tout risque lié à l'opération, Écofolio et Éco-emballages se sont engagées à mettre à disposition des concurrents potentiels un ensemble d'informations nécessaires pour formuler la demande d'agrément et, une fois agréé, proposer des services pleinement efficaces aux collectivités."

Cette fusion intervient alors que leurs activités s'ouvrent pour la première fois à la concurrence. Depuis 2017 pour l'agrément de la filière de REP de papiers, que seul écofolio convoitait et à partir de 2018 pour les emballages ménagers (Éco-emballages se retrouve face à un concurrent, la société Leko).

Désormais, le rapprochement doit être soumis aux votes des assemblées générales des deux organismes qui interviendront d'ici la fin du mois de juin 2017.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO