Le courrier publicitaire, un média toujours très lu

Un Français lit en moyenne 11 courriers par semaine et 2/3 sont des courriers publicitaires.

Le

Pour la cinquième année consécutive, l'audience du média courrier est stabilisée à un haut niveau, selon GIE BALmétrie, la mesure d'audience du courrier publicitaire du GIE menée par l'institut Ipsos. Cela montre que, dans un contexte d'effritement des audiences des médias traditionnels, le courrier publicitaire (adressé et imprimé publicitaire) est un média puissant et résistant qui touche toutes les catégories de population, estime GIE BALmétrie.

93,4 % des Français ont lu au moins un courrier dans la semaine

93,4 % des Français ont lu au moins un courrier chaque semaine en 2016.
Dans le détail, 69,1 % des Français ont eu au moins un contact avec un imprimé publicitaire, 57,8 % avec un courrier publicitaire adressé, 44,5 % avec un imprimé du secteur non marchand (d'une collectivité locale par exemple) et 72,8 % avec un courrier administratif ou de gestion.

L'étude note des habitudes de lecture selon les jours de la semaine. Les imprimés publicitaires sont plus largement lus en début de semaine, dès leur réception, afin notamment de profiter des promotions commençant le mercredi dans la grande distribution.
Les imprimés non marchands, comme la presse municipale, qui demandent une lecture plus poussée, sont lus plutôt le week-end.

Un Français lit en moyenne 11 courriers par semaine. 2/3 des courriers lus sont des courriers publicitaires.

"Le média courrier bénéficie d'un niveau d'encombrement publicitaire raisonnable, offrant ainsi aux marques qui l'utilisent une réelle chance d'émerger" estime le bureau d'études.

L'étude Balmétrie montre également que seuls 17,5 % des Français ont mis un autocollant Stop Pub sur leur boîte aux lettres.

Un média apprécié même chez les jeunes et les CSP+

Contrairement aux idées reçues, les jeunes Français, les générations internet, apprécient aussi de recevoir du courrier papier : 87,5 % des 15-34 ans ont lu au moins un courrier chaque semaine en 2016. Et cette tranche d'âge aime particulièrement le courrier adressé du secteur de la restauration : ils représentent 35 % des lecteurs de ce secteur alors qu'ils ne représentent que 28 % de la population.

Les CSP+ (chefs d'entreprises, artisans et commerçants, cadres, professions intellectuelles supérieures et professions intermédiaires) sont aussi très consommatrices du média courrier.
Ces catégories socioprofessionnelles sont 96,4 % à avoir lu au moins un courrier contre 93,5 % pour l'ensemble de la population.
Elles sont surreprésentées parmi les thématiques du sport et de l'immobilier : alors que les CSP+ pèsent 26 % de la population, leur poids monte respectivement à 31 et 32 % parmi les lecteurs de courrier adressé relatif à ces deux secteurs.

Vos réactions
Ajouter un commentaire...


Recevoir l'actualité par email avec Graphiline Hebdo

Inscrivez-vous à notre Newsletter hebdo RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO

Suivre l'actualité
des Arts Graphiques
Recevoir l'actualité gratuitement par email RECEVOIR GRAPHILINE HEBDO